Le Plan Epargne Logement (ou PEL), tout comme le Compte Epargne Logement, est un produit bancaire. Après une phase d'épargne obéissant à un certain nombre de règles, le titulaire du PEL peut demander à sa banque un prêt épargne logement en vue d'un investissement immobilier, en bénéficiant de taux de prêt potentiellement avantageux.
Qu'est-ce qu'un Plan Epargne Logement ?

Le Plan Epargne Logement (PEL) permet à tout client bancaire d'épargner de l'argent à finalité immobilière. Lorsqu'un projet d'achat ou de construction se présente, le titulaire du compte récupère la partie accumulée en capital et les intérêts qui y sont associés de manière à constituer son apport personnel, puis il peut bénéficier d'un prêt à un taux avantageux pour finaliser son achat. Attention cependant : l'obtention de ce prêt n'est pas automatique, et son montant dépend des intérêts acquis tout au long de la phase d'épargne.

Le produit PEL n'est proposé que par certains établissements agréés (banques, caisses d'épargne) et permet des placements "sûrs" : le taux de rémunération du compte est fixe et s'élève actuellement à 2,50% ; le taux du prêt suivant la phase d'épargne est consenti dès la souscription du contrat PEL. Il s'avère donc avantageux, si ce taux se révèle lui-même bon au moment de l'achat d'un bien immobilier quelques années plus tard ; ce n'est toutefois pas une garantie en fonction de l'évolution des taux.

Comment fonctionne le Plan Epargne Logement ?

L'ouverture d'un PEL nécessite un apport minimal de 225 €. Suite à ce premier versement, les mensualités à verser sur le compte PEL doivent être au moins de 45 € (soit 540 € par an, à verser de manière mensuelle, trimestrielle ou semestrielle), et des versements exceptionnels peuvent être réalisés tant que le total épargné ne dépasse pas un plafond de 61 200 €.

Le prêt suivant la phase d'épargne peut avoir deux objectifs : l'achat ou la construction d'un logement principal ou secondaire en France (ou amélioration/agrandissement de la résidence principale), ou l'acquisition de parts dans une SCPI (Société Civile de Placement Immobilier).

A priori, le PEL est engagé pour une durée de quatre ans : c'est à la fin de cette période qu'il est possible d'emprunter dans des conditions optimales. Cependant, le PEL n'a pas de durée limitée dans le temps, et son fonctionnement reste parfaitement identique pendant les dix premières années.

Ce qu'il faut savoir sur le Plan Epargne Logement
Publicité
Une fois le compte PEL ouvert et son fonctionnement maîtrisé, il convient de bien en connaître les astuces pour optimiser cette épargne. Tout d'abord, il faut savoir que si les versements ne sont pas effectués comme prévu par le contrat au moment de la souscription, pour quelque raison que ce soit, le PEL est stoppé : plus aucun versement n'est possible sur le compte.

Pas de projet immobilier à venir, mais besoin de capital pour un autre investissement ? Le titulaire du PEL peut récupérer l'intégralité de ses fonds quand il le désire.

Il n'est possible d'ouvrir qu'un seul PEL par individu. Mais l'ouverture de cette épargne est accessible à toute personne physique, mineure ou majeure, de nationalité française ou étrangère.

Il est impossible de procéder à des retraits partiels sur le PEL : toute opération de retrait a pour conséquence la clôture du compte.