Après l’or noir, l’or bleu ? A en croire les spécialistes, il semblerait que le secteur de l’eau se révèle à la fois porteur et rentable pour celles et ceux qui souhaitent investir dans ce domaine. Encore faut-il savoir comment procéder. 

C’est un fait, l’une des ressources indispensables à l’Homme est en passe de se raréfier : l’eau. Conséquence logique de l’urbanisation, de l’industrialisation et de la croissance démographique, cette raréfaction s’accompagne de tensions interétatiques si bien qu’en prenant en compte l’ensemble de ces facteurs et le contexte faisant, l’eau serait sur le point de remplacer l’or noir. Surtout lorsque l’on sait que, selon l’ONU, "la planète devrait faire face à un déficit global en eau de 40 %" d’ici 2030. De fait, si ces perspectives sont tout sauf réjouissantes, il n’en demeure pas moins qu’en matière d’investissements, l’eau constitue une source d’opportunités non négligeable pour les entreprises capables de répondre à cette hausse des besoins. Quant aux spécialistes du secteur, ils s’accordent, selon Le Revenu, sur le fait que les investissements mondiaux dans ce domaine devraient, dans les années à venir, être compris entre 600 et 1 000 milliards de dollars.

A lire aussi : Faut-il investir dans des placements atypiques ?

Investir dans les fonds et les entreprises du secteur

Aussi, pour profiter de cette dynamique, la première option qui s’offre à vous consiste à investir directement dans des entreprises qui œuvrent dans ce secteur. Parmi les acteurs les plus significatifs, les groupes français Suez et Veolia ont vu, ces dernières années, leurs chiffres d’affaires respectifs atteindre 7,7 milliards et 11,4 milliards de dollars. Parallèlement à cela, sachez qu’il existe quantité de fonds thématiques. C’est le cas du fonds BNP Paribas Aqua Classic qui aurait collecté, selon Le Monde, pas moins de 500 millions d’euros depuis janvier 2017 et pèserait désormais près de 2 milliard d’euros.

Publicité
Bien sûr, d’autres organisations spécialisées dans ce domaine existent partout dans le monde. A commencer par United Utilities au Royaume-Uni, Flowserve aux Etats-Unis, ou bien encore Guangdong Investment en Asie. Des entreprises sur lesquelles il est, selon les spécialistes, de bon ton d’investir tout en sachant qu’il conviendra d’être patient. Cette stratégie pouvant, en effet, se révéler gagnante sur le long terme. Reste qu’une récente étude menée par la société RobecoSAM, a, par ailleurs, dévoilé que le taux de croissance annuel moyen (TCAM) du marché de l’eau serait de l’ordre de 5 à 6 % dans les cinq années à venir.

En vidéo - ISR ou comment redonner du sens à son épargne