Assurance-vie, bourse et immobilier devraient pâtir de la situation économique en 2015. Demandez le programme ! 

Contexte économique dégradé et politique monétaire accommodante des banques centrales réserveront de mauvaises surprises aux épargnants peu prévoyants en 2015.

1 - Assurance vie

A tout seigneur, tout honneur, l’assurance vie devrait afficher un rendement en 2015 parmi les plus décevants de son histoire. En 2014, les performances ont souvent été inférieures à 3%. L’année nouvelle sera pire.

Logique : la chute des taux d’intérêt étouffe la performance des fonds en euros. Les rendements obligataires sur lesquels ils s’adossent ne rapportent presque rien. Malgré tout, les assureurs continuent d’acquérir des obligations pour placer leur collecte (21 milliards d'euros en 2014). Certains pronostiquent une catastrophe en cas de remontée rapide des taux. En 2015, le rendement des fonds euros devrait tourner autour de 2%, avant ponction de 15,5% au titre des prélèvements sociaux (CSG, CRDS…).

Publicité
Dans certains cas, cette maigre performance sera atteinte grâce à la Provision pour Participation aux Excédents (PPE) dans laquelle les assureurs piochent pour redistribuer les plus-values accumulées dans le passé. Or, ce qui est distribué aujourd’hui ne le sera pas demain.