Quelques astuces permettent d’améliorer la gestion de ce livret permettant d’amasser près de 30 000 euros en franchise d’impôt. 

Malgré une rémunération nette ramenée à 0,75% depuis le 1er août 2015, les 61 millions de livrets A restent l’un des bas de laine préférés des Français. Entre janvier et avril 2017, la collecte a atteint 7,28 milliards d'euros.

Tensions internationales, incertitudes politiques et fiscales : si vous souhaitez aussi placer votre épargne sur ce placement pépère, sachez que certaines astuces permettent d’en améliorer la rentabilité.

Contrairement à d’autres placements de court terme (Sicav monétaires…), dont les intérêts sont calculés au jour le jour, la rémunération du livret est fixée à partir de 24 quinzaines (2 par mois). Les intérêts sont calculés le 1er et le 16 de chaque mois.

Un rendement qui compense la hausse des prix

Ces intérêts ne supportent ni impôts, ni prélèvements sociaux. Maigrichons, ils sont loin des 8,5% offerts en 1981. Toutefois, avec une inflation inférieure à 1%, le rendement net du livret A permet de compenser la hausse des prix.

En pratique, la date de la valeur prise en compte pour le calcul des intérêts varie en fonction de la date de l'opération (dépôt ou retrait). Cette méthode de calcul est spoliatrice si on n’en maîtrise pas la logique.

En effet, les versements portent intérêt à compter du 1er ou du 16 du mois suivant le jour du dépôt. Ainsi, lorsqu’un épargnant place de l’argent, le 5 du mois, cette somme ne commencera à rapporter des intérêts qu’à partir du 16. Pour réduire ce délai de latence, il faut déposer de l’argent peu avant le 15 ou le 31 du mois. Attention : c’est la date de valeur, c’est-à-dire le jour où l’argent est effectivement crédité sur le livret qui déclenche la rémunération.

Un virement 2 à 3 jours avant le 15 ou le 31 du mois

Pour mémoire, un virement sortant est considéré comme ayant été effectué à la date de l’opération moins 1 jour ouvré (J -1). A contrario, un virement entrant est réputé effectif à la date de l’opération plus 1 jour ouvré (J +1). Concrètement, il est préférable d’effectuer un virement 2 à 3 jours avant le 15 ou le 31 du mois pour être certain de ne pas louper le coche des dates de valeur.

Défavorable avec les dépôts, le calcul des intérêts par quinzaines l’est tout autant concernant les retraits. Ainsi, les sommes retirées du livret ne rapportent plus rien à la fin de la quinzaine précédant le jour du remboursement. Exemple : si un retrait se produit le 14, c’est l’ensemble des intérêts acquis depuis le début du mois qui se volatiliseront ! S’il intervient le 28, c’est le bonus acquis depuis le 16 qui sera annulé ! Il est donc conseillé de retirer de l’argent en début de quinzaine, jamais lorsque celle-ci est entamée. 

Eviter de piocher régulièrement dans son livret

Sauf urgence, mieux vaut éviter de piocher régulièrement dans son livret pour ne pas se sentir frustré face au peu d’intérêts crédités. D’autant que ceux-ci ne sont versés qu’une fois par an, en début d’année.

Publicité
Peu et mal rémunéré, le principal livret avantage du livret A ne réside pas dans son rendement, mais dans sa fiscalité ultra light. Il permet de placer 22 950 euros (capital + intérêts compris) sans retenue et prélèvements sociaux. Un argument de poids quand on sait que certains mouvements politiques ont prévu de relever ces prélèvements de 1,7% à court terme.
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité