Avec 9% gagnés depuis le début 2012, la bourse est à nouveau bien orientée. Pourquoi ne pas en profiter ? 

Depuis la crise des "subprimes" de 2008 et les problèmes de dettes souveraines en zone euro, la France a perdu 2 millions d’actionnaires. Ils sont désormais environ 5 millions et la détention de valeurs mobilières (actions, obligations, OPCVM, etc.) était retombée à 17% en 2011 après avoir atteint 26% à la fin 2004. Et pourtant, malgré des crises financières à répétition, le CAC 40 a gagné près de 20% en 3 ans. Voici les questions à vous poser pour tirer profit du prochain train de hausse.  

 Comment s’y retrouver parmi les valeurs boursières ?

Publicité
Depuis le 21 février 2005, tous les marchés réglementés français sont regroupés au sein d'un marché unique. On y distingue les valeurs de la zone euro et les valeurs internationales. Elles sont classées en trois compartiments : les grandes capitalisations (blue chips) supérieures à 1 milliard d'euros, les capitalisations moyennes entre 1 milliard et 150 millions d'euros et les petites inférieures à 150 millions d'euros. A côté de ce grand marché réglementé, cohabite un marché non-réglementé, le marché libre où les sociétés, souvent très petites, bénéficient de contraintes allégées. 

 

Publicité