Prêt à prendre des risques pour obtenir une rentabilité à 2 chiffres ? Voici quelques uns des placements les plus vitaminés du marché avec Planet.fr… 

Marre des 1,25% de rendement du livret A ou encore des maigres 2,50% (bruts) servis par le PEL. Certaines formules d’épargne permettent de gagner plus et plus vite. Voici les principales options disponibles :

 

- Location en meubléLes loyers des locations meublées sont généralement supérieurs à ceux des locations vides de 15 à 25% pour un logement bien situé et bien construit. Le loyer étant plus important, le rendement locatif brut (loyer annuel divisé par le prix d'achat) est donc supérieur à celui d’un bien loué nu. 

 

Une fois, déduit la taxe foncière, les charges de copropriété et le coût de l'assurance carence locative et loyers impayés (facultative), la rentabilité dépasse fréquemment 5 % dans une ville comme Paris et 7% en province. Si vos revenus locatifs ne dépassent pas 32 600 euros/an vous pourrez bénéficier du régime fiscal micro-Bic. Il permet d’abattre 50% sur vos recettes locatives, voire même 71% si votre bien entre dans la catégorie location meublé de tourisme.

 

- Obligations à haut rendementLes obligations à haut rendement sont émises par des sociétés prêtes à rémunérer plus fortement les capitaux prêtés en raison d’une marge de risque plus forte qu’avec des emprunts d’Etat. En 2014, les obligations à haut rendement en euros délivrent un rendement moyen de l’ordre de 9% pour une volatilité de 24,9%, ce qui les rapproche du marché des actions. Même si l’euphorie qui a accompagné cette classe d’actif se modère, elle présente un risque de baisse minime compte tenu de la rémunération du marché. Pour investir, la meilleure solution est de placer ses billes à travers une Sicav ou un FCP spécialisé. Des sites spécialisé comme Morningstar donnent un classement des meilleurs produits du marché.

 

- Produits à effet de levierLes produits de levier permettent de prendre position à la hausse ou à la baisse sur un actif sous-jacent (action, indice, matière première ou devise) et de bénéficier d'une performance (potentielle) importante grâce à l'effet de levier du produit.
 Attention : ils n’offrent pas de garantie en capital. Leur détention est donc réservée à des investisseurs avertis et prêts à endosser des risques afin de dynamiser leur portefeuille.


 

Défini en pourcentage, l’effet de levier vous donne une indication sur la performance potentielle du produit optionnel (warrant…).
Exemple : un effet levier de 10% indique qu’une variation de 1% du sous-jacent va se traduire par une progression de 10% sur l’option. 
Ainsi en admettant que vous ayez parié 100 euros sur le CAC 40, 1% de hausse vous rapportera 10 euros.

 

- Métaux et Terres Rares Ces substances se trouvent dans la plupart des gadgets high-tech. La Chine contrôle 90% de la production et détient 35% des réserves mondiales. Quatorze substances ont été sélectionnées par l’Union Européenne dans son rapport "critical raw materials for the EU" de 2010. Depuis 2007, le prix d’une substance comme le dysprosium a été multiplié par 6,5 car il entre dans la fabrication du moteur des voitures électriques. Utilisé dans des secteurs de pointe en tant que stabilisateur de cellules à pile combustible à haute température, le terbium semble également promis à une forte demande.

 

Certains brokers spécialisés proposent à leurs clients d’investir dans ces métaux et terres rares qu’ils stockent. Certains ETF comme Market Vectors Rare Earth / Strategic, qui réplique la performance de l’indice Market Vectors Global Rare Earth/Strategic Metals Index, ou une Sicav comme Orion Terres Rares et Ressources Stratégiques permettent également de placer ses billes dans ce secteur qui se caractérise par une grande volatilité.

 

- Grands VinsMême si certains indices regroupant le prix des plus grands crus de la planète comme le Liv-ex 50 ont tendance à se tasser, le placement vin continue à offrir des perspectives convaincantes à moyen terme. Ainsi, un Pavillon du Château Margaux 2005 acheté (primeur) à 79 euros était estimé à 148 euros en 2013, un Carruades de Lafitte Rouge 2005 acquis à 60 euros, valant pour sa part 341 euros à la même date.

 

Publicité
Le marché est porté par la multiplication des nouveaux riches dans les pays émergents. Ils sont prêts à dépenser une fortune pour s’offrir ce que la France produit de mieux en matière viticole. Certaines sociétés spécialisées permettent d’investir dans cette catégorie via des fonds. Il est même possible de miser sur des niches plus étroites comme avec l’indice "Champagne 50" qui a gagné plus de 9% en 2013.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet