Le gouvernement vient de confirmer la réduction du taux du Livret A à compter du 1er février prochain. Il passera ainsi de 2,25% à 1,75%. Le Livret A reste-t-il alors un placement intéressant ? Réponse avec Planet.fr.

C'est officiel, le Livret A passera bien de 2,25% à 1,75% dès le 1er février prochain. Mais pour les possesseurs d'un tel livret, que cela va-t-il changer ? Reste-t-il toujours aussi intéressant ? Il semblerait bien que oui...

En effet, si cette baisse du taux de rémunération reste une mauvaise nouvelle pour les détenteurs du Livret A, qui toucheront 114 euros de moins par an avec un livret au plafond de 22 950 euros, il reste intéressant comparé aux autres livrets proposés par les banques, puisque défiscalisés.

Une fiscalité plus lourde sur les autres livretsCes livrets connaissent d'ailleurs depuis le 1er janvier dernier une fiscalité plus contraignante. Ainsi, les revenus du capital sont désormais assujettis à l'impôt sur le revenu et à des prélèvements sociaux de 15,5%.

Cependant, certains de ces livrets peuvent être intéressants à court terme, surtout pour les personnes qui connaissent une faible imposition. Prenons pour exemple les offres les plus intéressantes du moment : Fortunéo propose un taux à 4%, BforBank à 5%, et Zesto de RCI Banque à 5,5%... Mais seulement sur trois ou quatre mois.

A long terme, le Livret A reste le plus compétitifSelon Le Figaro, avec un taux à 5,5%, après l'imposition et les prélèvements sociaux, l'épargnant imposé dans une tranche marginale de 5% peut obtenir 4,37% de rendement sur quelques mois. Un épargnant imposé à 30% pourra quant à lui espérer un rendement de 3%.

Mais, si l'on prend le cas d'un épargnant imposé à 45%, avec un livret ne proposant que 4%, son rendement net retombera à seulement 1,6%, soit moins que le Livret A.

Publicité
Et précisons que passé ces quelques mois avec un taux exceptionnel, les taux proposés avant impôt ne sont plus du tout compétitifs, puisqu'ils se situent entre 1,8% et 1,4%. Pour placer son argent pendant un an, le Livret A garde donc tout son intérêt. A plus long terme, l'assurance-vie peut en revanche présenter un meilleur rendement...

© AFP

Publicité