Sicav d’actions américaines, fonds à dividendes, PEL, forêt, or : voici les placements qui devraient être gagnants d’ici à la fin 2014 et… au-delà. Les détails avec Planet.fr.

L'économie de la zone euro a cafouillé au 2ème trimestre avec la contraction de l'activité en Allemagne, une stagnation en France, et rien ne prouve que la situation s’améliore d’ici à la fin 2014 même si certains indicateurs passent du rouge à l’orange. Dans ce contexte indécis, certains placements continueront à tirer leur épingle du jeu.

- Sicav d’actions américaines. Même si une consolidation du marché ne peut être exclue, les actions américaines constituent une bonne opportunité d’investissement lors de la diversification d’un portefeuille boursier. Les valeurs US profitent de la hausse du dollar. Durant l’été les Sicav d’actions américaines ont progressé de 1% grâce au seul renchérissement du billet vert contre l’euro. La meilleure opportunité pour entrer sur ce marché, de préférence sur repli, consiste à passer par une Sicav ou un FCP.

Selon le classement de Morningstar, certains fonds 5 étoiles ont progressé de plus de 90% sur un an. Utilisez un sélectionneur de fonds pour trouver le produit idéal et comparez les produits de votre banque avec ceux de la concurrence, en étant vigilant sur la régularité des performances à 3 ans.

- Fonds à dividendes. Selon la dernière enquête de Henderson Global Investors, les entreprises françaises ont accordé 40,7 milliards de dollars à leurs actionnaires (+ 30%/1 an). Outre la France, ce sont la Suisse et l'Espagne où l’on trouve les blue-chips les plus généreuses avec leurs actionnaires. Un peu comme si la crise ne les concernait pas, ces grandes sociétés devraient continuer à dégager des profits et à récompenser la fidélité de leurs actionnaires, par exemple chez Axa, entreprise française la plus fertile en dividendes.

Là aussi, la meilleure formule consiste à investir via un OPCVM. Certains fonds de Threadneedle, Invesco ou Schroder affichant des performances de + 5% depuis le début de l’année.

- Forêt : placement discret, mais lucratif sur le long terme, la forêt a le vent en poupe. Le dernier bilan de la Société Forestière de la Caisse des Dépôts, indique que le prix moyen d'un hectare de forêt a progressé de + 1,6 % en 2013 pour atteindre, en moyenne, 3 990 euros/ha.

Compte tenu de l’intérêt croissant des investisseurs étrangers (notamment chinois) pour la biomasse, les prix des grandes forêts françaises continueront à progresser en 2015. Assortis d’avantages fiscaux substantiels, le placement-bois sera bientôt accessible via des groupements forestiers d'investissements qui pourront faire un appel public à l'épargne.

- PEL. Eh oui, après avoir été ringardisé, le PEL est redevenu un des meilleurs placements 2014 avec plus de 7 milliards d'euros collectés durant le premier semestre. Même si son rendement n’est pas mirobolant, le PEL est une formule 100% sûre dont le rendement ne peut descendre sous 2,5% (brut). Cerise sur le gâteau, à certaines conditions, il ouvre droit à une prime allant jusqu’à 1 525 euros en cas de souscription d’un crédit immobilier (acquisition d’un logement vert).

La meilleure formule est d’utiliser le PEL comme une tirelire, ce qui implique de ne pas toucher à son épargne durant 2 ans afin de profiter du taux de rendement maximum.

- Or. Dans un contexte géopolitique instable, le métal jaune profite du sentiment d’aversion au risque des investisseurs, Cette situation a permis à l’or de gagner beaucoup de terrain en 2014 (+ 7% fin août 2014) après une année 2013 négative.

Publicité
Pour investir, la meilleure formule consiste à acheter des lingotins dont le poids varie de 5g à 500g ou des pièces d’or très populaires telles le "Napoléon" sur le marché français, la "Maple Leaf" pour le Canada ou encore l’ "American Eagle" pour les Etats-Unis. Pièces et lingotins doivent être conservés dans leur protection transparente d’origine, leur bonne conservation conditionnant une partie de leur valeur.

En vidéo sur le même thème - SICAV : quels frais sont supportés ?