Vidéos A la une
L'émotion était au rendez-vous sur la place Maïdan. Des milliers d'Ukrainiens se sont rassemblées vendredi soir à Kiev, à l'occasion du premier anniversaire des manifestations brutalement réprimées par le pouvoir de l'époque. Ces événements sont considérées comme le premier acte de la révolution ukrainienne, qui a chassé le président Viktor Ianoukovitch. S'adressant à la foule, le nouveau chef de l'État Petro Porochenko a déclaré que la mort de plus d'une centaine de militants n'avait pas été inutile. Sur le terrain, la situation continue de se dégrader. Le cessez-le-feu signé à Minsk sous la houlette des Européens le 12 février est constamment violé depuis son entrée en application. Face à l'avancée des rebelles, l'armée régulière a dû abandonner la ville de Debaltseve la semaine dernière. Selon Kiev, treize militaires ukrainiens ont été tués mercredi lors du retrait des soldats de la ville et une trentaine d'autres sont portés disparus. François Hollande et Angela Merkel ont réaffirmé vendredi leur volonté de voir les accords de Minsk appliqués intégralement. Pour tenter de faire évoluer la situation, une nouvelle rencontre est prévu entre les chefs de la diplomatie français, allemand, russe et ukrainien le 24 février à Paris.
Vidéos A la une
Le Parlement ukrainien doit approuver, dans la journée de jeudi, la composition du nouveau gouvernement. Les nouveaux ministres ont été présentés, mercredi soir, sur la place Maïdan. La foule...
Publicité