Vidéos Alaune
Les lycéens ont manifesté ce jeudi pour rendre hommage à Rémi Fraisse. Une mobilisation qui relance le débat sur la responsabilité de la police dans la mort de ce jeune militant. Le commissaire des GG Philippe Vénère défend sa corporation. Pour lui la police n'a fait que son travail. Il considère cet incident comme "un accident du travail". Un terme qui révolte François Degois. Pour la communicante des GG, Rémi Fraisse n'a jamais provoqué les forces de l'ordre. Elle dénonce donc un dérapage et elle n'accepte pas l'action parfois violente des CRS lors de certaines mobilisation : "C'est le travail des gardiens de la paix de faire respecter, mais ce n'est pas le travail des manifestants de mourir dans une manifestation", rétorque François Degois.
Publicité