Revue du web
Avec Atlantico
La primaire de gauche étaient au coeur de l'actualité politique de la matinée.
Vidéos Argent/Bourse
Pierre Moscovici, commissaire européen, était l'invité de Jean-Pierre Elkabbach dans la matinale d'Europe 1 présentée par Samuel Etienne.
Vidéos A la une
Le commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici a déclaré ce lundi sur BFMTV que l'économie européenne n'était pas menacée par le Brexit, malgré la baisse importante des marchés boursiers ces derniers jours. "Nous ne sommes pas face à un krach, nous sommes face à une correction", a lancé Pierre Moscovici. Le commissaire européen assure que "la reprise de l'Union européenne n'est pas menacée" et qu'"il n'y aura pas de récession". "Aujourd'hui, sa reprise est solide et largement alimentée par la demande interne", a-t-il conclu.
Vidéos A la une
Pierre Moscovici, invité du Grand Jury RTL-Le Fiagro et LCI n'a pas mâcher ses mots à l'égard de David Cameron qui a proposé un référendum dans l'unique but de "garder le pouvoir". L'ex-ministre de l'économie a ajouté qu'il "restera l'homme qui aura sorti son pays de l'Union européenne " mais surtout qu'il est celui "qui aura fait exploser le Royaume-Uni".
Vidéos A la une
Pierre Moscovici était l'invité du Grand Jury RTL-Le Figaro et LCI. L'ex-député du Doubs a faire une mise en garde sur l'usage du référendum : "ça blesse, ça brûle, ça divise" a-t-il dit. Il a également critiqué ces responsables politiques qui veulent aujourd'hui instaurer un référendum à la France, sans même réfléchir aux conséquences.
Vidéos A la une
Pierre Moscovici était l'invité du Grand Jury RTL-Le Figaro et LCI. "On a besoin d'une Europe qui protège" a-t-il assuré. Revoir "la sécurité, la défense, la finance" et "résorber le déficit d'investissement de l'Europe" permettra selon lui, de la relancer.
Vidéos A la une
Pierre Moscovici était l'invité du Grand Jury RTL-Le Figaro et LCI. L'ex-ministre de l'économie ne se dit "pas surpris" par le vote des Anglais ajoutant qu'il faut faire "attention au référendum" car c'est une prise de risque. Il a d'ailleurs souligné que "nous avons désormais la responsabilité de la relance de l'Europe".
Vidéos A la une
Le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici, a déclaré ce vendredi sur BFMTV qu'il "faut vite engager la négociation" concernant la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. "Tout ça c'est de l'incertitude, et il faut aller vite pour lever cette incertitude et permettre à la Grande-Bretagne et à l'Union Européenne d'aller de l'avant ensemble", a-t-il lancé. Pierre Moscovici a également assuré que, "même si elle n'est plus membre de l'UE demain, la Grande-Bretagne sera un pays européen avec qui nous aurons des relations extrêmement fortes".
Politique
Le commissaire européen, ancien ministre de l’Economie, avait auparavant estimé que les dépenses publiques en faveur des réfugiés allaient relancer l’économie européenne.
Vidéos A la une
"Il est probable que nous corrigions" la prévision de la croissance française pour 2016 "à la hausse", a déclaré ce dimanche Pierre Moscovici, invité de BFM politique. "La croissance française demeure plus faible que celle de la zone euro", tempère néanmoins le commissaire européen aux Affaires économiques.
Vidéos A la une
Monaco fait un pas en avant en matière de transparence fiscale. La principauté, qui répondait déjà aux demandes de commissions rogatoires, a signé avec l'Union Européenne un nouvel accord mettant en place un échange automatique d'informations. Chaque année, les Etats membres recevront le nom des résidents possédant un compte à Monaco, ainsi que son solde. Pour le commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici, "c'est le dernier trou dans la raquette européenne par rapport aux accords qui permettent d'évacuer de notre paysage politique et économique le secret bancaire". Par ailleurs, Monaco et Bruxelles ont engagé des négociations pour permettre à la principauté d'avoir un meilleur accès au marché unique européen.
Vidéos A la une
IL DU WEB. La fameuse taxe sur les transactions financières, suggérée par l'économiste américain James Tobin en 1972, verra le jour, mais son taux restera à déterminer en juin prochain. Si pour Pierre Moscovici, l'accord avec 10 pays de l'Union européenne est une avancée majeure, pour des ONG, c'est "un énième petit pas". En effet, la taxe à 0.1% aurait généré 100 milliards de dollars par an, exactement ce dont a besoin le fonds vert pour le climat, a regretté Nicolas Hulot.
Politique
Blague, bourde, lapsus, phrase choc… Planet.fr vous propose de revenir sur le mot ou la phrase qui a marqué la semaine.
Politique
Blague, bourde, lapsus, phrase choc… Planet.fr vous propose de revenir sur le mot ou la phrase qui a marqué la semaine.
Vidéos A la une
Après 15 heures de négociations, les discussions sont toujours en cours à Bruxelles. Pour Pierre Moscovici, commissaire européen aux affaires économiques, il y a une "volonté partagée de faire en sorte que la Grèce reste dans l'Euro" a-t-il déclaré sur RTL.
Vidéos A la une
Dimanche matin, les ministres des Finances de la zone euro sont retournés autour de la table des négociations. À son arrivée, le commissaire européen chargé des Affaires économiques et financières, Pierre Moscovici, a estimé qu'il y avait une possibilité de parvenir dans la journée à un accord pour ouvrir des négociations sur un nouveau plan d'aide à la Grèce, à condition qu'Athènes "renforce son programme de réformes à moyen terme". D'autres se sont montrés plus pessimistes. "Il n'est pas possible de parvenir à un accord aujourd'hui", a ainsi déclaré Peter Kazimir, le ministre des Finances slovaque. Les neuf heures de discussion marathon de samedi se sont achevées dans une impasse. Plusieurs ministres des Finances, et notamment l'Allemand Wolfgang Schaüble, ayant exprimé leur défiance envers les engagements d'Alexis Tsipras. Certains pays ont évoqué ouvertement un Grexit.
Vidéos A la une
Présent à Bruxelles pour les négociations entre la Grèce et l'Eurogroupe, le commissaire européen Pierre Moscovici espère un accord avec la Grèce d'ici "la fin de la journée". "Un bon accord qui permette l'intégrité de la zone euro et à une Grèce réformée de continuer à progresser dans la zone euro".
Vidéos A la une
Présent cet après-midi à Bruxelles avant la grande réunion de l'Eurogroupe au sujet de la Grèce en compagnie des ministres de l'Economie grec et français ainsi que Christine Lagarde, directrice du FMI, le commissaire européen aux affaires économiques Pierre Moscovici a expliqué qu'il fallait des "réformes solides" de la part de la Grèce et qu'elles soient mises en oeuvre rapidement.
Vidéos A la une
"La Commission européenne ne résigne pas au Grexit", a déclaré le commissaire européen aux Affaires économiques mardi, à son arrivée à une réunion des ministres des Finances de l'Eurogroupe à Bruxelles.
Vidéos A la une
Pierre Moscovici et François Baroin ont été écoutés par les services secrets américains lorsqu'ils étaient au ministère de l'Économie et des Finances, selon plusieurs documents obtenus par Wikileaks et rendus publics lundi soir par Libération et Mediapart.
Vidéos A la une
Libération, en collaboration avec Wikileaks, dévoile de nouveaux documents dans le journal à paraître mardi. Le quotidien révèle que François Baroin, Pierre Moscovici, lorsqu'ils étaient ministres de l'Economie, mais aussi les grandes entreprises françaises ont été espionnées par la NSA. Thierry Mariani, député Les Républicains des Français de l'étranger, a estimé sur LCI que ce n'est "pas une découverte", même si ce n'est "pas normal".
Vidéos A la une
BRUXELLES - 22 juin 2015 - Après des mois de négociations infructueuses, les principaux acteurs de la crise grecque se retrouvent lundi à Bruxelles. Un conseil des ministres des finances de la zone euro puis des chefs d'État et de gouvernement doit permettre de débloquer la situation. A l'approche du 30 juin, date à laquelle la Grèce doit rembourser 1,6 milliard d'euros au FMI, les rencontres de lundi portent l'empreinte des sommets de la dernière chance. " Le sort de la Grèce se joue en grande part aujourd'hui " a affirmé ce matin Pierre Moscovici, Commissaire européen aux Affaires économiques et financières au micro d'Europe 1. Concrètement, Athènes espère le déblocage d'une tranche de prêts de 7,2 milliards d'euros sans laquelle elle ne pourra honorer ses échéances. Problème, le FMI mais aussi les Européens, Allemagne en tête réclament des garanties de réformes qu'Alexis Tsipras tarde à présenter. Dimanche soir, le premier ministre grec a fait parvenir de nouvelles propositions et se trouve déjà à Bruxelles pour convaincre ses créanciers. " Des progrès ont été faits ces derniers jours mais nous n'y sommes pas encore " a lancé Jean-Claude Juncker, Président de la Commission européenne en guise d'introduction. Un demi-encouragement qui cache mal la froideur avec laquelle le dernier plan du gouvernement grec a été accueilli. Wolfgang Schäuble, l'inflexible ministre allemand des finances estime qu'il ne contient rien de substantiel.
Vidéos A la une
Ce jeudi à Luxembourg, pour assister à la réunion de l'Eurogroupe où le cas de la Grèce doit être évoqué, le ministre des Finances Michel Sapin a expliqué que les discussions étaient "à un moment crucial". Pierre Moscovici, le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, a lui affirmé que "chaque jour compte".
Politique
Pierre Moscovici, l’ancien ministre et Anne-Michelle Bastéri sont mariés depuis une semaine. Découvrez ou redécouvrez cinq anecdotes sur leur couple.
Politique
Le Commissaire européen aux affaires économiques et monétaires va épouser sa compagne de 22 ans sa cadette le 13 juin prochain. C’est la maire de Paris qui célèbrera l’union.
Vidéos A la une
Pierre Moscovici est revenu ce mardi sur BFMTV depuis Bruxelles sur les nouvelles prévisions relevées de croissance en Europe et en France. ""Sur la zone euro le printemps économique est de retour. Il y a une vraie reprise elle est là, c'est un élément positif pour l'avenir. Aujourd'hui, il y a des facteurs conjoncturels qui poussent à la croissance. Il faut que les facteurs structurels, ceux qui montrent la force réelle de l'économie, soient confortés absolument", a déclaré le commissaire européen chargé de l'économie. Également interrogé sur le déficit grec, l'ancien ministre de l'Économie a déclaré que la Commission européenne "essayait de trouver un terrain d'entente sur des réformes qui permettraient à l'économie grecque de repartir" avant d'évoquer le problème de la dette.
Vidéos A la une
Invité du Grand Jury sur LCI et RTL ce dimanche, le député PS Pierre Moscovici, directeur de campagne de François Hollande lors de la présidentielle de 2012, admet qu'il y a eu un décalage entre les promesses faites dans le programme et la réalité des faits, notamment économiquement.
Vidéos A la une
Frédéric Delpech (LCI), Yves Thréard (Le Figaro) et Jérôme Chapuis (RTL) analysent la prestation de Pierre Moscovici, commissaire européen aux Affaires économiques, qu'ils ont interrogé dimanche soir.
Vidéos A la une
Invité sur le plateau du Grand jury, Pierre Moscovici a été interrogé sur l'action solitaire de la France en matière de lutte contre le djihadisme en Afrique. Selon le commissaire européen des Affaires économiques "c'est une politique qui est soutenue par les Européens".
Vidéos A la une
Invité du Grand Jury sur LCI et RTL ce dimanche, Pierre Moscovici, commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, à la Fiscalité et à l'Union douanière, explique qu'il n'est pas dans l'intérêt de l'Europe de sortir la Grèce de la zone euro. Au contraire, son rôle est de tout faire pour l'éviter.

Pages

Publicité