Vidéos A la une
L'UMP se pose désormais en victime dans l'affaire Bygmalion et réclame de l'argent à son ancienne société de communication. Pierre Morel-A-L'Huissier, député UMP s'interroge sur le montant de 28 millions demandés. "Cette somme prouve que les dirigeants considèrent avoir été victimes pour 28 millions d'euros de la part de Bygmalion", explique-t-il. La justice devra déterminer la nature des relations entre les dirigeants de l'UMP et ceux de Bygmalion.
Publicité