Vidéos A la une
Le secrétaire national du Parti communiste français (PCF) Pierre Laurent, présent à la manifestation anti-loi Travail à Paris ce mardi, a estimé que "c'est au gouvernement de faire des pas" concernant le texte de loi. "On vient de passer quinze jours de débat au Sénat, les communistes ont déposé 400 amendements, et le gouvernement n'a donné un avis favorable à quasiment aucun de ces amendements", a-t-il déclaré. Pour Pierre Laurent, "le gouvernement doit enfin tenir compte de ce qu'il se passe". "Qu'il n'espère pas obtenir une quelconque mansuétude s'il lui venait une nouvelle fois à l'idée de passer en force avec le 49-3", a conclu le sénateur de Paris.
Vidéos A la une
Le secrétaire national du Parti communiste français Pierre Laurent, invité de Ruth Elkrief sur BFMTV ce jeudi, a déclaré que "le scénario Hollande (serait) le scénario de l'échec assuré" lors de l'élection présidentielle 2017. "Si nous joignons nos forces sur une autre politique, qui réponde à l'attente des gens de gauche déçus et trahis, alors nous serons capables de faire face à la droite et l'extrême droite", a-t-il affirmé.
Vidéos A la une
Le secrétaire national du Parti communiste français Pierre Laurent, invité ce jeudi de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC, a dénoncé "une énorme manipulation" du gouvernement, après que la police a dénombré 80.000 participants à la manifestation contre la loi Travail mardi. "Il y a eu la plus grosse manifestation depuis le début de la mobilisation. Je suis resté six heures au bord de la manifestation, [...] il y avait des centaines de milliers de participants venus de toute la France", a-t-il assuré. Selon lui, "le gouvernement a choisi de faire une manipulation [...] pour qu'on ne parle plus de la loi Travail et pour assimiler honteusement la CGT aux quelques centaines de casseurs".
Vidéos A la une
Le secrétaire national du Parti Communiste français (PCF) Pierre Laurent, invité de News et Compagnie sur BFMTV mardi, a apporté son soutien au mouvement des blocages et des grèves qui secoue la France, estimant qu'il "faut l'amplifier". "Le gouvernement a pris une très grande responsabilité il y a quelques semaines, qui est de faire passer en force cette loi au Parlement, alors qu'il n'y avait déjà pas de majorité dans l'opinion publique ni au Parlement", a-t-il déclaré. Pierre Laurent a jugé "normal que les gens essaient de se faire entendre autrement".
Vidéos Argent/Bourse
Pierre Laurent, secrétaire général du Parti Communiste Français, répond aux questions de Jean-Pierre Elkabbach dans Europe Matin.
Vidéos A la une
Le secrétaire national du PCF souhaite une primaire pour "redéfinir un programme de gauche". Et la candidature de François Hollande poserait "problème". Pour Pierre Laurent, le président de la République "a trahi tous ceux qui ont voulu le pouvoir de la gauche en 2012".
Vidéos A la une
Lancée il y a quatre jours par certains salariés et syndicats, qui dénoncent un projet de loi "dangereux", la pétition contre la loi Travail a déjà été signée plus de 300.000 fois. Au sein de la gauche aussi, la réforme portée par Myriam El Khomri a du mal à convaincre. "Ce texte est le dynamitage pur et simple de toutes les garanties collectives des salariés", accuse le secrétaire national du PCF Pierre Laurent. Face à ces nombreuses manifestations de désaccord, le Premier ministre Manuel Valls affirme dans un billet publié lundi soir sur Facebook que "ne rien changer, c'est nous condamner".
Vidéos A la une
Pierre Laurent, secrétaire national du parti communiste, était l'invité politique de Arlette Chabot ce mardi sur LCI, alors que s'ouvre une nouvelle journée de mobilisation nationale des chauffeurs de taxis à l'appel d'une dizaine d'organisations contre la concurrence des VTC. "Les chauffeurs de taxis qui ont en grève aujourd'hui ont raison de défendre le principe d'une profession réglementée et non pas d'une profession qui soit livrée à la jungle de 'l'uberisation' telle que l'on essaye de l'imposer," a-t-il expliqué.
Vidéos A la une
Après avoir réagi très rapidement aux résultats des élections régionales dimanche soir, le patron du parti Les Républicains a foncé au Parc des Princes pour assister au match PSG-Lyon. Interrogé sur ce choix, le député Edouard Philippe a tenté de botter en touche. "Il a envie d'aller au stade, il va au stade. Nicolas Sarkozy est un homme qui se caractérise par le fait que quand il a envie de faire quelquechose, il le fait", s'est-il contenté de répondre. "Je suis avec vous et suis content d'être ici avec vous", a-t-il ajouté. Le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, a pour sa part trouvé ça "un peu curieux". "Je suis dans la réflexion sur ce qu'il s'est passé. Je pense que c la place d'un responsable politique", a-t-il précisé.
Vidéos A la une
Les listes PS, Front de Gauche et EELV sont parvenues à un accord lundi soir, visant à fusionner dimanche, au second tour des élections régionales. Invitée ce mardi, sur RMC, la porte-parole du Parti de Gauche, Danielle Simonnet, a expliqué pourquoi sa formation, qui n'a cessé de critiquer le gouvernement, s'était ralliée à cette solution.
Vidéos A la une
Interrogé dans Europe Nuit, Pierre Laurent, tête de liste Front de Gauche en Ile-de-France, a soutenu la nécessité d'une liste d'extrême gauche aux régionales.
Vidéos A la une
"Dans une élection où le Front national est en position de gagner, il faut tout faire pour le battre." Le premier secrétaire du Parti communiste Pierre Laurent a évoqué mercredi dans Questions d'info le positionnement de son parti lors des futures élections régionales, les 6 et 13 décembre. Refusant une alliance au premier tour avec le parti socialiste, Pierre Laurent n'a pas écarté, dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, une union des forces de gauche au second tour, pour faire barrage à Marine Le Pen : "Si le total des listes de gauche est susceptible de rivaliser avec le FN, il faut aller à cette bataille", a-t-il assuré. Pierre Laurent voit "trois raisons à la montée du Front national" : "la politique du gouvernement" qui "désespère ceux qui attendaient un véritable changement à gauche" ; "la droite" qui "banalise les thèmes du Front national" ; enfin, les "mensonges" du "Front national lui-même". "Les violences commises à Moirans sont inacceptables" Par ailleurs, Pierre Laurent juge "inacceptables" les "violences qui ont été commises à Moirans". Dans cette ville de l'Isère, des gens du voyage ont incendié, mardi, des voitures pour demander la sortie temporaire de prison d'un des leurs. Le secrétaire national du PCF estime que l'"on est en train de créer autour de l'affaire des permissions de sortie un climat détestable". "La population carcérale augmente fortement. Or, le nombre de permissions de sortie fond (...) Ce n'est pas en enfermant les détenus de manière de plus en plus dure que l'on va solutionner les problèmes de sécurité, on risque de créer de nouveaux problèmes", assure le sénateur. Enfin, le candidat communiste à la présidence de l'Ile-de-France a affirmé "regretter la forme qu'a pris l'explosion sociale" à Air France, tout en "la comprenant". Il critique la "déréglementation aérienne", et regrette la levée, par le gouvernement, du "moratoire pour la cession des lignes aériennes long courrier aux compagnies du Golfe". Le secrétaire national du PCF estime que le gouvernement joue contre les intérêts d'Air France.
Vidéos A la une
Au lendemain de l'attentat le plus meurtrier de Turquie, le président du parti communiste français, Pierre Laurent, a manifesté aux côtés de milliers de prokurdes ce dimanche à Paris pour dénoncer la politique de guerre du régime turc. "C'est un cri de colère contre le pouvoir Erdogan, qui sème depuis des semaines le chaos et la violence dans le pays", a-t-il déclaré au micro de LCI. "C'est un appel à ce que la France élève le ton contre ces pratiques autoritaires", a ajouté Pierre Laurent.
Vidéos A la une
Invité de Politique Matin, lundi sur LCP, le secrétaire national du PCF et candidat aux élections régionales en Ile-de-France, a tiré à boulets rouges sur l'une de ses adversaires de droite, Valérie Pécresse (les Républicains). "Valérie Pécresse s'est en permanence opposée aux mesures sociales votées à la région Ile-de-France, a-t-il déclaré. Je ne veux pas d'elle à la tête de la région Ile-de-France !" Pierre Laurent l'assure : il est "mobilisé pour faire gagner la gauche" dans la région, même s'il ajoute que "pour rassembler la gauche, il faut une autre politique".
Vidéos A la une
Le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, annonce que pour les élections régionales, l'objectif est avant tout de contrer le FN. Pour y parvenir, la gauche aura besoin nécessairement d'une percée de son parti, sans quoi il va aux devants de grandes désillusions.
Vidéos A la une
Pierre Laurent, secrétaire national du Parti Communiste Français, indique qu'il ne votera lors du referendum annoncé par le parti socialiste. Une raison simple : la division provoquée par le gouvernement et sa politique qui ne fait pas consensus.
Vidéos A la une
Le leader du parti communiste salue la victoire de Jeremy Corbyn comme chef du parti travailliste britannique. Un point sur l'actualité, en direct de La Courneuve, où se déroule la Fête de l'Humanité, du 11 au 13 septembre. Par ailleurs, Pierre Laurent réclame plus de moyens pour l'accueil des réfugiés.
Vidéos A la une
A l'issue d'une interview depuis la Fête de l'Humanité dans le 13h du 12 septembre, Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, a adressé un message chaleureux à Claire Chazal et l'a remerciée d'avoir été fidèle à la Fête de l'Huma chaque année. "Cela me touche beaucoup, merci", a répondu la journaliste.
Vidéos A la une
Cette année, la Fête de l'Humanité se tient à La Courneuve, du 11 au 13 septembre 2015. Depuis l'élection de François Hollande, c'est la première fois qu'aucun ministre ne se rendra aux festivités. Une décision qui en dit long sur les divisions entre ces deux pans de la gauche.
Vidéos A la une
Le secrétaire général du Parti communiste, Pierre Laurent, avoue être "mal à l'aise" avec le commentaire de Jean-Luc Mélenchon sur le comportement allemand dans les négociations avec la Grèce. L'eurodéputé du Parti de gauche avait affirmé que "pour la 3e fois, un gouvernement est en train de détruire l'Europe", avant de préciser que "ça n'a rien de comparable avec la Seconde Guerre Mondiale".
Vidéos A la une
Dans une entretien accordé au Parisien à paraître ce dimanche, le sénateur de Paris et patron du PCF Pierre Laurent annonce sa candidature aux élections régionales en Île-de-France. Il sera notamment opposé à Claude Bartolone, le président de l'Assemblée nationale et Emmanuelle Cosse d'EELV.
Vidéos A la une
Invité de BFMTV lundi soir, le secrétaire national du PCF Pierre Laurent a estimé que les créanciers de la Grèce avaient "essayé de faire capituler" le gouvernement d'Alexis Tsipras. Depuis cinq ans, "on a donné beaucoup d'argent à des gouvernements grecs qui n'ont fait aucune réforme fiscale. Et c'est à celui d'Alexis Tsipras, à peine trois semaines après son arrivée, qu'on coupe les vivre. C'est parce que le gouvernement grec a tenu bon que nous venons d'entrer beaucoup trop tardivement dans la négociation", a poursuivi Pierre Laurent.
Vidéos A la une
"Il est hors de question pour nous, ce serait un signal catastrophique, d'accepter une situation de rupture" avec la Grèce, a déclaré Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste, après une réunion avec François Hollande à l'Elysée.
Vidéos A la une
Alexis Tsipras a présenté un nouveau plan ce lundi qui serait de qualité selon Michel Sapin. Les membres de la gauche de la gauche française se sont montrés optimistes après avoir été reçus par François Hollande à l'Elysée.
Vidéos A la une
Paris, Marseille, Bordeaux, Lyon... La manifestation contre l'austérité a rassemblé des dizaines de milliers de Français ce jeudi dans près de 80 villes. Elle s'est tenue à l'appel de quatre syndicats: la CGT, Force ouvrière, FSU et Solidaires. En parallèle, des appels à la grève ont été lancés dans plusieurs centaines d'entreprises. Près d'un quart des enseignants des écoles maternelles et élémentaires ont cessé par exemple le travail ce jeudi selon les estimations du SNUipp-FSU, principal syndicat des professeurs des écoles. Une partie d'entre eux était vraisemblablement dans les rangs du cortège parisien, au côté du député européen du Front de gauche Jean-Luc Mélenchon, du secrétaire général de Force ouvrière Jean-Claude Mailly, et du secrétaire national du PCF Pierre Laurent. Ils se sont exprimés au micro de BFMTV.
Vidéos A la une
Pierre Laurent, le secrétaire national du Parti communiste, a assuré dans Parlement Hebdo que sa famille politique et le Parti de gauche (PG) de Jean-Luc Mélenchon ont un "désaccord" sur la stratégie à adopter lors du second tour des élections départementales. Le PG a en effet refusé la stratégie de rassemblement de la gauche pour faire barrage aux candidats de droite. Jeudi, Eric Coquerel, le secrétaire national du parti de Jean-Luc Mélenchon, a écrit sur son blog que "le traditionnel désistement républicain n'a guère de sens quand des candidats 'de gauche' soutiennent un gouvernement qui fait une politique de droite". Une attitude qui ne plaît pas à Pierre Laurent : "Je pense que quand nous sommes devant le danger devant lequel nous nous trouvons, c'est à dire beaucoup de départements qui peuvent passer à droite, voire des départements qui peuvent être gagnés par le Front national, moi je dis qu'il ne faut pas mégoter avec le fait de faire barrage à cela." >> Regardez l'émission en intégralité
Vidéos A la une
Pour Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste, la défiance actuelle des Français envers les partis de gauche n'est pas source d'inquiétude pour son parti dans la perspective des prochaines élections départementales.
Vidéos A la une
Invité du JT de 13H de TF1, le secrétaire national du Parti communiste français Pierre Laurent a réagi aux propos du Premier ministre Manuel Valls sur le FN dans le Grand Rendez-vous I-Télé/Europe 1/Le Monde dimanche.
Vidéos A la une
Le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, était lui aussi présent à Athènes. Après avoir collaboré avec Alexis Tsipras, il s'est réjoui de sa victoire et espère dès lors que le débat européen sera réouvert pour trouver des solutions à la crise.
Vidéos A la une
Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, et ami de Charb et sénateur de Paris, était l'invité de BFM Story. Il est revenu sur les obsèques de Charb au son de l'Internationale. Des centaines de proches, d'anonymes, des personnalités politiques ainsi que plusieurs ministres se sont rassemblés pour dire adieu à l'ancien patron de Charlie Hebdo. Stéphane Charbonni, plus connu sous le nom de Charb, a été assassiné mercredi 7 janvier lors de l'attentat commis contre son journal par les frères Kouachi. Cette cérémonie d'hommage était organisée vendredi matin au parc des expositions de Pontoise avant son inhumation dans le cimetière de la ville. Des notes de l'Internationale et applaudissements nourris ont salué l'arrivée de son cercueil. Pour Pierre Laurent, "c'est l'hommage qu'il fallait lui rendre".

Pages

Publicité