Le jazz est-il belge? Avec des personnalités aussi fortes que Toots Thielemans à la guitare et à l'harmonica ou le vibraphoniste Sadi. Ou le guitariste Philip Catherine... Coup de projecteur sur un grand nom du jazz en Belgique et du jazz belge à l'international !

Philip Catherine

Son prénom sonne très anglo-saxon mais rien d'étonnant car Philip est né le 27 octobre 1942 à Londres d'un père belge et d'une mère anglaise. Sa famille est musicienne et son grand-père était tout simplement premier violon du London Symphony Orchestra.

L'adolescent connaît un véritable coup de foudre en découvrant à l'âge de 14 ans la guitare de Georges Brassens et celle de Django Reinhardt. Il devient boulimique de jazz et se met à écouter tous les grands musiciens de jazz de l'époque. Mieux, il les rencontre et puis très vite se met à accompagner ceux qui passent par sa ville, Bruxelles.

A 18 ans déjà, il tourne en Europe avec le trio de Lou Bennett. En 1971, alors qu'il s'apprêtait à partir un an aux Etats-Unis suivre un stage dans une banque, le célèbre violoniste français Jean-Luc Ponty l'invite à rejoindre son quintett Experience. C'est en 1974 et 1975 que Catherine enregistre ses premiers disques sous son nom. En écoutant "September Man" et "Guitars", les amateurs de jazz découvrent à la fois un guitariste virtuose et un compositeur talentueux.

Philip tourne avec ses propres groupes. Il continue cependant à accompagner les géants du jazz comme Charlie Mingus, Benny Goodman, Toots Thielemans, Stéphane Grappelli, Dexter Gordon, Charie Mariano ou Chet Baker. Ses associations sont de poids ! Il a ainsi joué en duo avec Larry Coryell et en trio avec Didier Lockwood et Christian Escoudé.

Il rencontrera ensuite le trompettiste Tom Harrell. Le trio qu'ils formèrent devait aboutir à trois enregistrements. En 1997, Philip Catherine signe chez Dreyfus Records qui sort "Philip Catherine Live", "Guitar Groove" et "Blue Prince".

Publicité
Consacré à deux reprises "Djando d'Or", Philip Catherine reste discret. Son 60e anniversaire en 2002, largement commenté dans la presse, a rappelé au grand public belge que le pays comptait parmi les siens quelqu'un qui est devenu un "géant du jazz".

Aujourd'hui, Philip Catherine continue de se produire sur les différentes scènes internationales mais aussi sur des concerts et des festivals "pur belge".

Pour les amateurs, voici quelques sites sur le jazz :

° http://www.jazzinbelgium.org/

° http://www.citizenjazz.com/

° http://www.allaboutjazz.com/

° http://www.dreyfusrecords.com

Publicité