Vidéos A la une
Plusieurs communes ont été choisies pour héberger certains migrants et désengorger ainsi la ville de Calais. C'est le cas de Pexonne, village rurale de 380 habitants en Meurthe-et-Moselle. La nouvelle n'est pas bien accueillie par les habitants. "Je ne comprends pas du tout qu'on ait pu décider de mettre 50 migrants à 6 kilomètres du premier commerce de proximité et à 3 kilomètres du village dans lequel il n'y a plus qu'un petit bistrot", a expliqué le maire, Dominique Foinant.
Publicité