Vidéos à la une
Quatre jours après la dramatique collision de Puisseguin, l'émotion et la douleur sont toujours présentes à Petit-Palais. Le village de 750 âmes a été amputé de 28 personnes dans la catastrophe. Les habitants de la commune ont tous voulu rendre un hommage aux victimes lors de la cérémonie organisée sur le stade municipal. Le chef de l'Etat et une partie du gouvernement y ont également participé. Parmi les 800 personnes réunies, beaucoup d'anonymes sont venus soutenir les familles des 43 victimes. Les élus de plusieurs communes touchées, ont eux aussi pris part à l'émouvante cérémonie.
Vidéos à la une
Trois jours après la collision entre un car et un camion à Puisseguin qui a fait 43 morts, il s'agit de comprendre les causes de la collision et de réussir à expliquer comment les deux véhicules ont pu s'embraser aussi vite. Demain, une cérémonie en hommage aux victimes de l'accident se tiendra à Petit-Palais, en présence de François Hollande.
Vidéos à la une
Trois jours après la collision entre un car et un camion à Puisseguin qui a fait 43 morts, il s'agit de comprendre les causes de la collision et...
Vidéos à la une
43 bougies pour 43 vies foudroyées. Deux jours après l'accident de Puisseguin, le plus meurtrier sur une route française depuis 33 ans, les communes girondines rendent hommage à leurs morts. A Petit-Palais, survivant, familles et proches des disparus ont effectué une marche du deuil avant de se rassembler devant l'église du village. Mardi, ce sera au tour de la nation tout entière de s'associer au deuil de ces habitants meurtris avec la tenue, à Petit-Palais, d'une cérémonie d'hommage en présence du président de la République, François Hollande.
Vidéos à la une
De jour comme de nuit, ils s'affairent autour de la scène de l'accident. Là-même où au moins 43 personnes ont perdu la vie, vendredi, dans la collision entre un camion et un car. Objectif de ces unités de gendarmerie, déterminer les circonstances du drame et établir la liste définitive des victimes. Une fois extraites, les dépouilles sont progressivement acheminées vers l'institut médico-légal de Bordeaux, avant d'être remises aux familles à l'issue d'un travail d'identification qui devrait prendre trois semaines. En attendant à Petit-Palais, le temps est au recueillement. 28 victimes étaient originaires de la commune. Ici, chaque habitant a perdu un proche, un parent, un ami. Une messe du souvenir est programmée dimanche matin en l'église du village avant la tenue d'une marche silencieuse au milieu de l'après-midi.
Vidéos à la une
Les habitants de Petit-Palais, petite commune de Gironde durement touchée par l'accident de car qui a tué au moins 43 personnes à Puisseguin vendredi, ont défilé dimanche avant une une messe en hommage à leurs proches disparus. Dans le village, l'émotion est grande: sur les 43 victimes, 28 vivaient là. De nombreux habitants ont perdu un proche dans l'accident.
Vidéos à la une
Alors que la France est en deuil au lendemain de l'accident de la route qui a tué 43 personnes vendredi à Puisseguin, en Gironde, la petite commune de Petit-Palais paye un très lourd tribut à ce drame. Parmi les victimes, dont la plupart faisait partie d'un groupe de personnes âgées, 28 au moins habitaient ce village de moins de 700 habitants.
Vidéos à la une
Les victimes de la collision meurtrière survenue vendredi à Puisseguin entre un car et un camion faisaient partie du club du troisième âge de la commune de Petit-Palais, en Gironde. Dans le village, l'émotion est grande: sur les 43 victimes, 28 vivaient là. De nombreux habitants ont perdu un proche dans l'accident. "On a perdu tous nos anciens, toute une génération" témoigne la nièce d'une des victimes. Les 7.560 habitants de Petit-Palais sont en deuil. Une chapelle ardente a été ouverte dans le village voisin de Puisseguin
Vidéos à la une
Elles sont 43 personnes à avoir perdu la vie dans le terrible accident impliquant un camion et un car survenu vendredi à Puisseguin en Gironde. Le car transportait le club du troisième âge de Petit-Palais, une commune située à moins de 7 km du lieu de l'accident. Le drame touche un grand nombre de villages alentour, d'où étaient originaires les victimes. Le club de retraité devait se rendre à Arsacq dans le Béarn pour une sortie. L'enfant de 3 ans retrouvé après plusieurs heures dans la cabine du camion est le fils du chauffeur lui aussi décédé dans le drame. Selon les enquêteurs, l'identification des corps calcinés pourrait durer plusieurs semaines.
Publicité