International
Alors le leader palestinien s'émeut du "massacre" des Palestiniens de la Bande de Gaza, l’armée israélienne ferait en réalité tout pour réduire au maximum les pertes civiles. Après 500 frappes lancées sur le territoire palestinien, 50 à 100 civils auraient été tués. A la vue de ce bilan, l’Etat hébreu s’efforcerait-t-il pas à épargner les civils ?
Vidéos A la une
Jean-Bernard Cadier, correspondant de BFMTV à New York, et Bertrand Badie, politologue spécialiste des relations internationales, répondent aux questions de François Gapihan sur les dernières nouvelles du conflit israélo-palestinien et sur la réunion d'urgence du Conseil de sécurité. Dans son discours, Ban Ki-moon, secrétaire générale de l'ONU, a invité Israël à faire preuve "du maximum de retenue" et a dénoncé "les pertes civiles croissantes à Gaza" sans toutefois condamner directement les deux protagonnistes.
Publicité