Vidéos A la une
Alors que les députés ont voté la prolongation de l'état d'urgence jusqu'au 26 mai, le ministère de l'Intérieur a rendu publics les chiffres des interventions menées grâce à cette situation particulière. Si les perquisitions se sont multipliées, permettant la saisie de plus de 500 armes, le dossier des assignations à résidence est plus sensible. Sur les 274 qui ont été prononcées, moins de 100 seront renouvelées. Cinq personnes ont par ailleurs décidé de porter plainte après leur assignation contre le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve.
Vidéos A la une
Alors que l'état d'urgence est censé expirer le 26 février prochain, François Hollande a confirmé mercredi sa prolongation "probable". Depuis son instauration, au lendemain des attentats du 13 novembre, plus de 3.099 perquisitions ont été menées, un peu partout en France, en particulier dans le Nord, les Bouches du Rhône et la région parisienne. 500 armes ont été découvertes, dont 200 chez une seule et même personne. L'état d'urgence ce sont aussi 352 individus placés en garde à vue, 382 personnes assignées à résidence, 542 infractions relevées et 201 poursuites judiciaires. Mais au final, rares sont celles en lien avec le terrorisme.
Société
Suite à l’instauration de l’état d’urgence, de nombreuses personnes perquisitionnées font état de dérives de la part des forces de l’ordre. Parmi celles-ci, Ismaël Boudjekada, dont nous avions fait le portrait en mai dernier.
Vidéos A la une
La Belgique a multiplié les perquisitions depuis les attentats du 13 novembre et cinq personnes ont été inculpées. Le village de Molenbeek, commune d'origine des frères Abdeslam, est au coeur de l'enquête et avait été prévenue dès le mois de juin des profils de jeunes radicalisés. Salah Abdeslam et Mohamed Abrini restent toujours introuvables à ce jour.
Société
Plus de trois jours après les attentats survenus à Paris, l’enquête s’accélère. Une planque des terroristes a notamment été perquisitionnée à Bobigny (Seine-Saint-Denis).
Société
Manuel Valls a annoncé ce lundi matin que plus de 150 perquisitions ont été menées en France depuis vendredi soir. En parallèle, l’armée tricolore a massivement bombardé le fief de Daech, en Syrie.
Politique
Plusieurs perquisitions on été menées mercredi dans le cadre d'une enquête pour "favoritisme" et "détournement de fonds publics". 
Vidéos A la une
BARCELONE - 08 avril 2015 - Le coup de filet a démarré tôt dans la matinée. Ce mercredi, la police espagnole a mené simultanément plusieurs perquisitions aux domiciles de personnes soupçonnées d'être liées à l'État islamique. Bilan, dix présumés djihadistes arrêtés dans Barcelone et sa région. Une opération d'envergure qui vise à démanteler des cellules de recrutement de volontaires prêts à combattre en Syrie ou en Irak. Selon les autorités, une centaine d'Espagnols auraient rejoint les rangs de groupes jihadistes, un chiffre relativement faible par rapport aux milliers de Français, Britanniques ou Allemands présents sur place.
Politique
Selon les informations du Monde, une série de perquisitions a été lancée ce mardi matin aux domiciles de Michèle Alliot-Marie, l’ancienne ministre tête de liste UMP aux élections européennes, et de son père, Bernard Marie. Plus de détails.
Publicité