Société
Un Landais a gardé durant plus d’un an le corps de sa compagne décédée afin de continuer à toucher ses allocations.
Publicité