Vidéos à la une
Selon le président de la SNCF, la grève des cheminots, reconduite jusqu'à mardi, coûterait entre 40 et 50 millions d'euros, sans compter le budget des usagers, lui aussi impacté. Pour Frédéric Cuvillier, secrétaire d'État chargé des Transports, "une grève inutile devient une grève coûteuse. Les conducteurs et les contrôleurs sont particulièrement mobilisés, je les appelle vraiment à la responsabilité".
Publicité