Politique
Depuis quelques jours, le candidat de la droite est dans l'oeil du cyclone. Empêtré dans l'affaire Penelope Fillon, l'ancien Premier ministre peine à convaincre, lui qui a fait de la probité un argument de campagne.
Politique
En juillet 2014, l'ex-ministre de la Justice avait vilipendé l'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy sur Twitter. Elle déclarait notamment : "Que François Fillon soit transparent sur ses frais, ses collaborateurs !"
Publicité