Vidéos à la une
Le salaire du dirigeant de Renault-Nissan, Carlos Ghosn nourrit aujourd'hui de nombreuses tensions. Le conseil d'administration de Renault a maintenu la rémunération du PDG du groupe malgré la fronde des actionnaires, dont l'État. Face à cette décision, Emmanuel Macron, menace de "légiférer" si besoin sur l'épineux sujet des salaires des patrons. Selon Laurent Neumann, cette situation démontre que l'une des principaux règles du capitalisme vient d'être enfreint lorsque le conseil d'administration a décidé de passer outre le vote des actionnaires. - Bourdin Direct, du mercredi 4 mai 2016, sur RMC.
Publicité