Politique
Nicolas Sarkozy et son avocat utilisaient d'autres téléphones, bien avant la fameuse ligne "Paul Bismuth". Une révélation qui peut sérieusement remettre en cause les charges portant sur l'ex-président. 
Société
Paul Bismuth, promoteur immobilier israélien, dont l’identité a été usurpée par l’avocat de Nicolas Sarkozy, appelle aujourd’hui à ce qu’on lui "rende sa vie".
Vidéos A la une
""Geneviève! Tu as le bonjour de Paul Bismuth!" Arnaud Montebourg, Fleur Pellerin et Geneviève Fioraso se sont payés une bonne tranche de rire lors d'une réception à Matignon. L'objet de leur...
Société
Paul Bismuth, le promoteur immobilier dont Thierry Herzog s’est servi du nom pour acheter la seconde ligne téléphonique cachée de Nicolas Sarkozy, a récemment confié son ras-le-bol de cette affaire. Impliqué malgré lui, il a l’impression "d’être un pion dans un sac de détritus".
Politique
L’affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy a révélé que pour pouvoir discuter en toute tranquillité avec son avocat, l’ancien président utilisait un téléphone dont la ligne avait été achetée avec un nom d’emprunt : Paul Bismuth. Or, cet homme existe bel et bien et il envisage de porter plainte.
Publicité