Revue du web
Avec Atlantico
Loin d'être une partie de plaisir, le recrutement constitue souvent une étape par laquelle les patrons ne veulent pas passer.. et pour cause : entre les revendications des salariés, les coûts que cela représente et le chantier administratif que ce le recrutement implique, les désagréments sont innombrables.
Revue du web
Avec Atlantico
Pas question de faire pleurer sur le sort des grands patrons français, mais quand on compare leurs salaires à ceux des américains et même des allemands, on tombe de sa chaise. Les Français sont misérables.
Vidéos Argent/Bourse
Le Cercle de l'Industrie, qui pèse 900 milliards d'euros de chiffre d'affaires cumulé, interpelle les candidats à la présidentielle de 2017. Ce lobby patronal a formulé une série de diagnostics et de propositions dont, la baisse des prélèvements obligatoires qui pèsent sur les entreprises. Que réclame l'industrie française ? Quelle est la part qui lui est accordée actuellement ? Quels sont les objectifs majeurs pour la France ? Les détails avec Pierre-André de Chalendar, PDG de Saint-Gobain. - Good Morning Business, du lundi 11 juillet 2016, présenté par Grégoire Favet, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Avec: Jean-Pierre Petit, président des Cahiers Verts de l'économie. Nicolas Mérindol, président du groupe Carmin Finance. Et Alain Madelin, président du fonds Latour Capital. - Les Experts, du mardi 7 juin 2016, présenté par Nicolas Doze, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Avec: Jean-Pierre Petit, président des Cahiers Verts de l'économie. Nicolas Mérindol, président du groupe Carmin Finance. Et Alain Madelin, président du fonds Latour Capital. - Les Experts, du mardi 7 juin 2016, présenté par Nicolas Doze, sur BFM Business.
Vidéos A la une
Sites webs/blogs, copiez cette vidéo avec le bouton "Intégrer" ! Si vous voulez télécharger, allez sur http://myreplay.tv/v/Sor4nUa7 . Christophe Desarthe, président de la Confédération générale du patronat des petites et moyennes entreprises (CGPME) des Pays de la Loire, fait le point sur la manifestation du patronat en Vendée. Plus sur http://wizdeo.com/s/tvvendee . Pour exploitation TV, droits réservés, nous contacter sur http://wizdeo.com/s/banqueimages
Vidéos Argent/Bourse
Avec: Jérôme Dedeyan, président d'Erès. Gilles Le Gendre, fondateur d'Explora & Cie. Et Xavier Timbeau, directeur du département Analyse et Prévision de l'OFCE. - Les Experts, du lundi 2 mai 2016, présenté par Nicolas Doze, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Avec: Jérôme Dedeyan, président d'Erès. Gilles Le Gendre, fondateur d'Explora & Cie. Et Xavier Timbeau, directeur du département Analyse et Prévision de l'OFCE. - Les Experts, du lundi 2 mai 2016, présenté par Nicolas Doze, sur BFM Business.
Vidéos A la une
Alors que le marché de la culture est un élément d'attractivité touristique en France, 7 intermittents sur 10 gagnent moins de 800 euros par mois. Hier soir, un accord a été trouvé entre le patronat et les représentants syndicaux des intermittents concernant le régime d'assurance-chômage. Le texte veut mettre en place des droits à l'indemnisation pour les artistes à partir de 507 heures travaillées sur 12 mois. - Bourdin Direct, du jeudi 28 avril 2016, sur RMC.
Vidéos A la une
Manuel Valls, en négociation avec les partenaires sociaux sur la loi Travail, envisage de surtaxer les CDD. Pour Hervé Gattegno, l'éditorialiste politique de RMC, cette décision montre que "le gouvernement va reculer", car il est dans une "impasse". Le journaliste estime néanmoins que cette piste irritera le patronat et ne suffira pas à calmer les syndicats, pour qui le point de crispation est le plafonnement des indemnités prud'homales. Mais sans retouches du texte, l'exécutif risque de ne pas trouver de majorité parlementaire à gauche, essentielle pour l'avenir de la réforme El Khomri.
Vidéos A la une
Alors qu'il mène des discussions depuis le début de la semaine avec les partenaires sociaux sur la réforme du code du travail, Manuel Valls négocie une augmentation des cotisations patronales sur le CDD. Le gouvernement a changé son fusil d'épaule: en août dernier, il vantait les mérites du CDD et de son renouvellement. La piste de cette surtaxation réjouit les syndicats, mais pas le patronat. Le but: inciter les entreprises à embaucher en CDI. En France, 90% des contrats signés en 2013 étaient précaires (intérim, CDD ou apprentissage).
Vidéos A la une
Après l'annonce par Manuel Valls du report de la présentation de la loi Travail en Conseil des ministres, le gouvernement semble jouer la carte de l'apaisement. Oubliée la menace du 49-3 et du passage en force, cet ajournement de quinze jours devrait servir à trouver un consensus entre les différents acteurs. La semaine dernière Myriam El Khomri a entamé des discussions avec les syndicats et le patronat. Des échanges auxquels Manuel Valls se joindra dès la semaine prochaine. Une pétition en ligne contre le texte a déjà récolté 894.000 signatures. Le projet de loi sera présenté le 24 mars en Conseil des ministres.
Vidéos A la une
Les partenaires sociaux se réunissent ce lundi pour discuter de la nouvelle convention d'assurance chômage. Alors que la dette de l'Unédic frôlera les 30 milliards d'euros d'ici la fin de l'année et que le taux de chômage est de 10,6%, trouver un accord s'annonce compliqué. D'un côté le gouvernement envisage une dégressivité de l'indemnisation des chômeurs. Une idée saluée par le patronat mais qui ne convainc pas du côté des syndicats. Les partenaires sociaux auront jusqu'au 30 juin pour trouver des solutions à cette épineuse question.
Vidéos A la une
Pierre Laurent était l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV. Le secrétaire national du Parti communiste a réagi à la solution avancée par plusieurs ministres : la dégressivité des allocations chômage, pour endiguer la dette de l'Unedic. "C'est une folie, c'est une nouvelle concession faite au patronat", a-t-il estimé. Selon lui, la dégressivité des allocations chômage ferait partie de l'"idéologie développée par le Medef", qui représente à ses yeux "les intérêts du grand patronat".
Vidéos A la une
Eric Brunet et Laurent Neumann ont donné leurs points de vue sur les négociations des retraites complémentaires qui se jouent entre les organisations patronales et syndicales. Selon Laurent Neumann, pour remettre de l'argent dans les caisses des retraites complémentaires, il faut d'abord travailler sur la question du chômage. Eric Brunet, lui, pense que l'Etat devrait mettre fin à ce paritarisme qui dure depuis des décennies. Les personnes présentes au Medef, à la CGT ou encore à la CFDT, ne représentent pas du tout les salariés. - Bourdin Direct, du vendredi 16 octobre 2015, sur RMC.
Politique
Comité d'entreprise, parité homme-femme... Le point sur les mesures que prévoit le projet de loi sur le dialogue social, que s'est procuré Le Monde.  
Vidéos A la une
Les routiers ont relancé lundi leur mouvement de grève, interrompu en février, en menant des opérations escargots dans 27 lieux de France. Ils espèrent une reprise des discussions avec le patronat afin d'obtenir de meilleurs salaires. A Moissy-Cramayel en Seine-et-Marne, les automobilistes sont parfois restés bloqués durant plusieurs heures sur l'autoroute A84.
Vidéos A la une
En France, des chauffeurs routiers veulent faire savoir leur colère. En principe, ils empêchent les camions de passer mais laissent accéder les voitures. Ils entament ce dimanche soir une grève pour réclamer des augmentations de salaire. Mais cette fois, leur mouvement entend gêner le patronat sans peser sur les particuliers. Leur objectif est clair, obtenir une revalorisation salariale, contre 1% à 2% proposée par le patronat, ainsi qu'un 13ème mois.
Vidéos Argent/Bourse
Le 26 décembre, Léonidas Kalogeropoulos, auteur de "Liberté, Égalité, Fraternité et Esprit d'Entreprise", a été l'invité de David Dauba, sur BFM Business.
Vidéos A la une
Le face à face a opposé Nicolas Bouzou, économiste, et président du cabinet de conseil Asterès & Bernard Maris, économiste et écrivain. Depuis près d'une semaine, le gouvernement et le patronat ne cessent de s'invectiver, et de se rejeter la responsabilité de la situation de blocage de l'économie française. Mais pour le ministre de l'Économie Emmanuel Macron, les négociations sur le Pacte de responsabilité étaient un échec et c'est le président de l'organisation patronale Pierre Gattaz qui en est responsable. Nicolas Bouzou pense que "l'échec, c'est l'idée du pacte de responsabilité avec des contreparties". Bernard Maris estime quant à lui que "ce genre de négociation qui voudrait se faire en collectivité nationale, ne peut pas se faire entre le patronat, les syndicats et le gouvernement".
Vidéos A la une
Henri Emmanuelli, député PS des Landes, ancien ministre et ex-président de l'Assemblée nationale, était sur le plateau de BFM Story. Plusieurs ministres, dont Michel Sapin et Emmanuel Macron, ont tancé jeudi les patrons, les appelant à se focaliser sur leur "vraie" mission d'investissement et de création d'emplois, plutôt que de manifester comme ils le font depuis le début de la semaine à l'appel de leurs organisations représentatives. Pour Henri Emmanuelli, les patrons exagèrent, alors que le gouvernement a fait 40 milliards d'efforts pour eux.
Vidéos A la une
Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, a répondu aux questions de Ruth Elkrief sur son souhait de mettre en place une nouvelle stratégie pour redonner aux élèves le goût des maths. Selon une étude de l'OCDE de 2013, en dix ans, les résultats des élèves dans cette matière sont en déclin. Les mathématiques seraient, en effet, devenues la bête noire des élèves. D'après la ministre de l'Éducation Najat Vallaud-Belkacem, ce déclin, nécessite "un sursaut", d'où elle souhaite mettre en place de nouveaux programmes à l'école et au collège.
Vidéos A la une
Hervé Gattegno a donné son point de vue sur les relations très difficiles entre Pierre Gattaz et le gouvernement. Il estime qu'il y a bien un problème Gattaz car les patrons ne sont pas les plus en difficulté en ce moment comme il essaie de le faire croire par des manifestations. Toutefois, en s'invectivant mutuellement, le président du Medef et Manuel Valls s'exonèrent à bon compte de tout ce qui ne va pas.
Vidéos A la une
Le Premier ministre Manuel Valls a dénoncé mardi les "provocations" de certains "dirigeants du patronat", qui ne sont "pas à la hauteur" de leurs "responsabilités". "Quand la Nation, à travers le Parlement, consent et va consentir un effort de 40 milliards d'euros pour les entreprises, pour la compétitivité, pour baisser la fiscalité et pour baisser les charges, chacun doit être à la hauteur de ses responsabilités", a estimé Manuel Valls lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, répondant à une question du député UMP David Douillet.
Vidéos A la une
Pierre Gattaz, président du Medef, a répondu aux questions de Ruth Elkrief sur la déclaration d'amour de Manuel Valls aux entreprises lors de son discours à l'ouverture de l'Université d'été du Medef où il a reçu une standing ovation. Le Premier ministre a loué le rôle des entreprises et a exhorté le patronat à faire "plus et plus vite" en matière d'investissement et d'emploi.
Vidéos A la une
Hervé Gattegno a donné son point de vue sur le succès du discours de Manuel Valls à l'université d'été du Medef devant le patronat. Il estime que ce discours reflète l'officialisation d'une politique sociale libérale que l'UMP va avoir du mal à dénoncer vu que cette politique est assez proche de la sienne.
Vidéos A la une
Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force ouvrière, était en duplex depuis la Conférence sociale pour BFM Story. La Confédération Générale du Travail (CGT) et Force Ouvrière (FO) ont décidé de boycotter la seconde journée de la conférence sociale avec notamment le discours de Manuel Valls et accusent le gouvernement de répondre aux désirs du patronat.
Politique
La troisième conférence sociale du mandat de François Hollande s’ouvre ce lundi sur fond de menace de boycott. Les syndicats reprochent notamment au gouvernement d’œuvrer en faveur du patronat.
Vidéos A la une
300 représentants du patronat et des syndicats sont attendus au siège du Conseil économique, social et environnemental, à Paris, pour la troisième conférence sociale du quinquennat de François Hollande, dans un climat tendu. Le patronat joue-t-il le jeu du dialogue social ? Bourdin Direct est une émission d'information dans laquelle interviennent en direct les acteurs de l'actualité.
Vidéos A la une
Nicolas Doze a donné son point de vue sur la demande de huit organisations patronales sur l'application du pacte de responsabilité. Le patronat gène le gouvernement alors qu'il commence à agir.

Pages

Publicité