Vidéos Argent/Bourse
Les dirigeants de Total ne décolèrent pas contre les grévistes qui perturbent ou paralysent ses cinq raffineries en France. Le PDG du groupe a indiqué que ces mouvements faisaient peser une menace sur l'avenir des raffineries en grève. "C'est quelque part une forme de rupture du pacte qui lie à la fois nos employés et notre entreprise", a estimé Patrick Pouyanné. "Cela va nous conduire à réviser sérieusement les plans d'investissements que nous avons dans l'ensemble de ces sites en France", a-t-il ajouté, en marge de l'assemblée générale des actionnaires à Paris. Face à ces propos, la CGT a évoqué "un chantage" de la multinationale. - Le regard de Vincent Beaufils, directeur de la rédaction de Challenges. - 18h l'heure H, du mercredi 25 mai 2016, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.
Vidéos Alaune
Jean-Marc Sylvestre, journaliste économique, était sur le plateau de BFM Story. Au lendemain du décès brutal du patron de Total Christophe de Margerie, une solution de transition a été trouvée par le conseil d'administration du groupe. L'ancien président de Total Thierry Desmarest, qui avait cédé sa place au défunt PDG, va prendre la présidence du groupe. Il sera secondé par l'actuel directeur général de la branche raffinage-chimie Patrick Pouyanné, qui sera nommé directeur général.
Société
Suite à la disparition de Christophe de Margerie, le PDG de Total, ce lundi, c'est un tandem qui le remplacera à la tête du groupe Total.
Vidéos Argent/Bourse
Le 5 septembre, Patrick Pouyanné, directeur général de la branche raffinage et chimie chez Total, aborde la restruceuration dans le domaine de la pétrochimie européenne, au micro de Stéphane...
Publicité