Revue du web
Manuel Valls (g) et Benoît Hamon, le 29 janvier 2017 au siège du PS à Paris
Avec AFP : Une
La Haute Autorité des primaires citoyennes a dénoncé dans un communiqué mercredi le "comportement" de Manuel Valls, qui, en ne parrainant pas Benoît Hamon et en critiquant son programme, "contrevient gravement au principe de loyauté et à l'esprit même des primaires".
Revue du web
Benoît Hamon à la sortie de Matignon où il a été reçu par le Premier ministre Bernard Cazeneuve le 30 janvier 2017 à Paris
Avec AFP : Une
Des députés PS "réformateurs" invoquent, pour l'aile droite du parti, un "droit de retrait" de la campagne de Benoît Hamon, refusant de participer à "l'aventure aléatoire" d'"une gauche radicalisée", dans une tribune publiée dans le Monde mardi.
Revue du web
Benoît Hamon au soir de sa victoire au second tour de la primaire le 29 janvier 2017 à Paris
Avec AFP : Une
Grand vainqueur de la primaire organisée par le PS, Benoît Hamon doit s'atteler sans délai au rassemblement d'une gauche éclatée, à 80 jours d'une élection présidentielle désormais bien lancée.
Revue du web
Les finalistes de la primaire PS, Benoit Hamon (g) et Manuel Valls, avant leur dernier débat télévisé, le 25 janvier 2017 à Paris
Avec AFP : Une
Après d'ultimes joutes vendredi, les deux finalistes de la primaire élargie du PS, le désormais favori Benoît Hamon et son challenger Manuel Valls, attendent le verdict des urnes, dimanche, en espérant une participation plus forte qu'au premier tour.
Revue du web
Manuel Valls et Benoît Hamon, la confronntation se tend autour de la laïcité
Avec AFP : Une
La tension est montée d'un cran mardi entre les finalistes de la primaire élargie du PS, Manuel Valls lâchant ses coups contre Benoît Hamon notamment sur la question de la laïcité, à la veille du débat télévisé de l'entre-deux-tours.
Publicité