Vidéos Argent/Bourse
Les stades de football construits ou rénovés via un partenariat public-privé dans le cadre l'Euro 2016 ne font pas l'unanimité. À Bordeaux, Lille, Marseille et Nice, les collectivités, clubs et exploitants privés sont mécontents. En cause, le coût des travaux laisse un goût amer à la municipalité. Rappelons que le PPP permet à la collectivité de confier à un acteur privé la construction et la maintenance de l'ouvrage pendant trente ans, moyennant un loyer annuel. Mais très souvent, ce mode de financement des infrastructures publiques est la cible des critiques. - Le regard de Vincent Beaufils, directeur de la rédaction de Challenges. - 18h l'heure H, du mercredi 15 juin 2016, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.
Publicité