Vidéos A la une
Nathalie Kosciusko-Morizet a évoque "les pressions croisées" subies par les parlementaires dans la chasse aux parrainages. "Cette course du "j'en ai plus que toi", ce n'est pas la conception que je me fais du parlementaire. Il est libre", a-t-elle ajouté.
Vidéos A la une
Bruno Le Maire, candidat à la primaire des Républicains en vue de l'élection présidentielle de 2017, a assuré à Ruth Elkrief ce mardi sur BFMTV qu'il avait "tous les parrainages". Le député de l'Eure a donc rassemblé les signatures des 20 députés, des 250 élus locaux et des 2.500 militants nécessaires. "Je peux être officiellement candidat", a-t-il conclu, tout en appelant ceux qui le souhaitent à quand même le parrainer.
Vidéos A la une
Alors que les prétendants à la primaire du centre et de la droite se multiplient, Thierry Solère a tablé, ce lundi sur BFMTV et RMC, sur "4 ou 5 candidats issus des Républicains". Celui qui est chargé de l'organisation du scrutin a assuré que ce chiffre était plus raisonnable que celui des 11 candidats déclarés, compte tenu des exigences de parrainages. "Etre président de la République dans une France dans l'état dans laquelle elle est ce n'est pas ouvert à tout le monde", a estimé le député LR, rappelant tous les maux qui rongent la société française. "On aura sur la ligne de départ des présidentiables et tous les Français qui partagent nos valeurs viendront choisir", a-t-il affirmé, rappelant que l'élection était ouverte au-delà du parti.
Publicité