Société
Ecarté de la politique et contraint de démissionner du FMI en 2011 suite à l’éclatement de l’affaire du Sofitel, Dominique Strauss-Kahn se consacrerait désormais pleinement à la finance. Une activité qui lui rapporterait plus ou moins gros.
Publicité