Vidéos A la une
La star du handball et les 15 autres prévenus ont tous été reconnus coupables d'escroquerie ou de complicité d'escroquerie, à propos des paris effectués sur un match entre Cesson et Montpellier en 2012. Aucune peine de prison n'a été prononcée, seulement des amendes, entre 1.500 et 30.000 euros selon les prévenus. "Aucune preuve n'a été apportée selon laquelle le match aurait pu être truqué", a affirmé Arnaud Maisonneuve, avocat de Samuel Honrubia.
Sport
Ce lundi, le procès de l’affaire des paris suspects s’est ouvert au tribunal correctionnel de Montpellier. Mardi, ce sont les compagnes des frères Karabatic qui vont être entendues par la justice.
Publicité