Vidéos à la une
Au moins quatre morts et une douzaine de blessés selon les sources : c'est le bilan encore provisoire des heurts qui ont opposé mercredi matin des étudiants de Papouasie Nouvelle-Guinée à la police locale. La police a tiré sur les manifestants qui se rendaient vers le Parlement. Toutes les victimes seraient des étudiants. #BREAKING: A number of university students have been shot by police in Papua New Guinea during a march. #9Today https://t.co/a0vBu9FY3J- The Today Show (@TheTodayShow) 8 juin 2016 Depuis un mois ces derniers font monter la pression pour exiger la démission de l'actuel Premier ministre. Arrivé au pouvoir en 2011 Peter O'Neil est empétré dans une affaire de corruption présumée et refuse de se soumettre à un mandat d'arrêt délivré par la justice. 6,4 millions d'habitants vivent en Papouasie Nouvelle-Guinée dans cette ancienne dépendance australienne. Un pays pauvre d'Asie où 85% des habitants vivient encore de l'agriculture. Mais un pays riche en matières premières : ou le cuivre, en 2010 d'immenses réserves de gaz naturel y ont été découvertes. Avec AFP et Reuters
Vidéos à la une
Le camp de migrants de Manus géré par l'Australie est désormais illégal. Ce centre, où vivent plus de 800 demandeurs d'asile, était devenu la bête noire des ONG qui réclamaient sa fermeture. Ce mardi la Cour suprême papouase leur a donné raison en jugeant ce camp 'anticonstitutionnel'. Localisé sur une île en Papouasie-Nouvelle Guinée, ce centre fermé accueille les migrants interpellés par l'Australie qui sont ensuite renvoyés sur place en attendant que leur demande d'asile soit instruite. Les Verts australiens ont immédiatement salué cette décision. 'Nous savons maintenant une fois pour toute que ce ne sont pas les demandeurs d'asile qui recherchent une protection chez nous qui sont illégaux, mais les actions prises par le gouvernement australien', a déclaré Richard Di Natale, le chef du parti des Verts australiens. En vertu d'un accord intergouvernemental,le camp de l'île de Manus est actuellement administré directement par une société privée australienne. Les migrants délocalisés sur cette île doivent souvent attendre plusieurs années avant d'obtenir une réponse de l'Australie qui a déjà fait savoir que le pays ne renoncerait pas à sa politique migratoire. Une des plus sévère au monde. AvecAFP et Reuters
Vidéos à la une
En Indonésie, l'avion porté disparu ce dimanche s'est écrasé dans les montagnes de la région de Papouasie. C'est en tout cas ce qu'affirment des villageois qui assurent avoir localisé l'épave de l'avion de ligne de la compagnie Trigana Air. L'appareil transportait 54 personnes : 49 passagers et 5 membres d'équipage. La nouvelle du crash a été reprise par le ministère des transports, le directeur général du Transport aérien expliquant qu'une équipe de secours allait se rendre sur le site présumé du crash dès ce lundi matin. L'avion avait décollé de Jayapura, capitale de la province orientale de Papouasie, et devait se rendre à Oksibil, une localité située dans une région montagneuse et enclavée. Le contact avec l'appareil a été perdu en milieu d'après-midi. Un autre avion a alors tenté de se rendre sur zone mais il a dû faire demi-tour en raison des difficiles conditions météo. Le mauvais temps pourrait être une des explications de ce crash. Y a-t-il eu plutôt erreur de pilotage ? Problème mécanique ? Des questions pour le moment sans réponse.
Société
Une alerte au tsunami a été lancée ce mardi en Papouasie-Nouvelle-Guinée après qu’un séisme de magnitude 7,4 a été enregistré au large de l’archipel du Pacifique. Plus de détails.
Vidéos Insolite
Le volcan Tavurvur qui culmine à 688 m, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, est entré en éruption le vendredi 29 août 2014. Dans cette vidéo filmée par un touriste qui se trouvait sur un bateau, on y voit la puissance de la détonation qui crée...
Publicité