Vidéos à la une
Donald Trump est arrivé à Rome mardi en début de soirée après sa visite en Israël et dans les territoires palestiniens. C'est la première fois que le président américain foule le sol européen depuis son arrivée au pouvoir. Une Europe qu'il n'a cessé de critiquer. Donald Trump est attendu au Vatican ce mercredi en tout début de matinée pour une audience solennelle avec le pape François avec lequel les sujets de dissenssion semblent nombreux. Le président aura ensuite droit à une visite privée de la chapelle Sixtine. Trump arrive à Rome pour voir le pape, sa première étape européenne https://t.co/wtxR3UuYbc #AFP pic.twitter.com/XeTRuexvrF- Agence France-Presse (@afpfr) 23 mai 2017 En milieu de matinée le président rencontrera le chef du gouvernement italien au palais du Quirinal pendant que son épouse Melania et sa fille Ivanka rencontreront des organisations catholiques. Une matinée sous très haute sécurité et au pas de course. Donald Trump et son entourage quitteront Rome en début d'après-midi : direction cette fois la Belgique avant une réunion de l'Otan ce jeudi. Avec Agences
Vidéos à la une
Une foule de plus en plus dense de pèlerins attend vendredi l'arrivée du pape François au sanctuaire portugais de Fatima, qui s'apprête à célébrer le centenaire des apparitions de la Vierge Marie à trois jeunes bergers. Tout au long de la matinée, les groupes de pèlerins venus à pied depuis plusieurs régions du Portugal affluaient vers le sanctuaire, certains parcourant à genoux, parfois en pleurs, les derniers mètres qui mènent à la chapelle.
Vidéos à la une
Le pape François a fait part de ses préoccupations samedi, dans l'avion qui le ramenait d'Egypte. Interrogé sur les tensions autour des ambitions nucléaires de la Corée du Nord, le pape a insisté sur la nécessité 'd'une négociation en vue d'une solution diplomatique'. 'Il y a tant de médiateurs dans le monde qui se proposent. La Norvège, par exemple qui est toujours prête à aider', a-t-il relevé. Reprenant son thème habituel de la 'guerre mondiale par morceaux', il a estimé que ces morceaux étaient 'concentrés en des points qui déjà étaient chauds. En Corée aujourd'hui, il semble que cela se soit trop réchauffé'. Jorge Bergoglio s'est également dit prêt à rencontrer Donald Trump à l'occasion du passage du nouveau président américain fin mai en Italie pour le G7 de Taormina (Sicile). 'Je n'ai pas encore été informé par la secrétairerie d'Etat qu'il y ait eu une demande. Je reçois tous les chefs d'Etat qui en font la demande', a déclaré le pontife argentin, qui avait assuré lors d'un autre vol l'année dernière qu'un homme promettant de bâtir un mur contre les migrants n'était 'pas chrétien'. Avec agence (AFP)
Vidéos à la une
Pour sa première visite au Caire, François a rencontré plusieurs responsables politiques, dont le président égyptien, ainsi que des dignitaires religieux comme le grand imam d'Al-Azhar Ahmed al-Tayeb. En décembre dernier et il y a trois semaines, les chrétiens d'Egypte ont été victimes d'attentats sanglants... Près de 80 personnes en tout ont été tuées. Le pape a prié pour elles : 'Je pense aussi aux victimes des attaques sur les églises coptes, en décembre dernier et plus récemment à Alexandrie et à Tanta'. Le groupe terroriste Etat Islamique s'est engagé à multiplier les attaques contre les coptes, qui comptent pour environ 10% des 92 millions d'Egyptiens.
Vidéos à la une
L'Egypte a été le théâtre d'attaques contre les Chrétiens ces derniers mois. François a déclaré à son arrivée qu'aucune violence ne pouvait être perpétrée au nom de Dieu, parce qu'elle profanerait son nom. Le pape, devant le président al-Sissi, accusé par beaucoup de dérives autoritaires, a appelé au respect de toutes les libertés, religieuse et d'expression.
Vidéos à la une
En ce jeudi saint, le Pape Francis a rendu visite à des détenus repentis de la prison de Paliano. L'institut carcéral de cette ville située à une soixantaine de kilomètres de Rome est connu pour abriter d'anciens mafieux, une cinquantaine, qui purgent des peines de prison écourtées pour avoir collaboré avec la justice italienne. Le Pape a donné une messe et a lavé et embrassé les pieds de douze détenus, commémorant le geste d'humilité de Jésus envers ses douze apôtres lors de son dernier repas avant sa mort, la Cêne. 'Pendant cette cérémonie, pensons à Dieu, à Jésus' a-t-il prêché, avant d'ajouter 'ce n'est pas une cérémonie folklorique, c'est un geste pour se rappeler ce que Jésus a fait.' Le Pape a imprégné son Pontificat de sa volonté d'aider les plus démunis. L'année dernière il avait fait ouvrir un dortoir pour les sans-abris près de la basilique Saint-Pierre. Et cette année, à Rome ' la laverie du Pape' a ouvert ses portes aux plus pauvres pour laver, sécher et repasser leur linge. RT DelucqX: Lessivé #papefrancois #vatican #PopeFrancois https://t.co/fo8MydWrs6 pic.twitter.com/nN4XFTaP86- dessin presse (dessinpresse) April 12, 2017
Vidéos à la une
La 'laverie du Pape' a commencé à fonctionner ce mardi à Rome. Il s'agit d'un service gratuit offert par le Vatican aux plus pauvres pour laver, sécher et repasser leur linge. A leur disposition quatre jours par semaine, six machines à laver et autant de planches à repasser. Giuseppe a été l'un des premiers à y venir faire sa lessive. Et le temps du cycle de lavage est mis à profit pour discuter et tisser des amitiés avec les bénévoles. 'Aujourd'hui, je suis venu au centre offert par le Pape à la communauté Sant'Egidio pour faire ma lessive et en sortir avec de la dignité, propre et net en ce qui me concerne. Je veux remercier la communauté Saint'Egidio, mais aussi le Saint-Père qui a offert cette opportunité aux sans-abris', dit Giuseppe. En 2014, le Pape François avait déjà encouragé l'installation de trois douches et d'un service de coiffure pour les sans-abris sous une colonnade de la place Saint-Pierre. L'année suivante, il avait fait ouvrir un dortoir pour les sans-abris près de la basilique Saint-Pierre, et en 2016 un cabinet médical pour les plus démunis.
Société
Dans son émission "Cash Investigation", la journaliste a interpellé le pape François sur la place Saint-Pierre au sujet d'un cas de pédophilie qui a fait scandale en Argentine. 
Politique
Sur son compte Twitter, où elle est très active, l'ancien ministre a brocardé le ministre de l’Education nationale qui avait récemment critiqué le pape François.
Société
La ministre de l’Education nationale a répliqué ce lundi aux propos du pape qui s'en était pris la veille au système éducatif français.
International
Pendant une messe en Pologne jeudi matin, le pape François est tombé en ratant une marche !
Vidéos à la une
C'était le troisième et dernier jour du voyage de François en Arménie. Un voyage qui restera marqué par un mot : 'génocide'. Un terme utilisé par le pape, pour décrire les massacres des Arméniens pendant la première guerre mondiale, provoquant la colère de la Turquie. Le pape François a pourtant fait un dernier geste de réconciliation à l'égard d'Ankara, en lâchant une colombe depuis le sanctuaire de Khor Virap, à quelques kilomètres de la frontière turque. Le pape a plaidé aux côtés de Karékine II, le chef de l'Eglise apostolique arménienne, pour le rapprochement entre Rome et les Eglises orientales. Après son départ, le souverain pontife laisse ici le sentiment d'un pape qui perpétue une tradition : la défense des chrétiens arméniens. C'est une cause constante du Saint-Siège, depuis Benoît XV qui avait écrit trois fois au Sultan pendant la première guerre mondiale pour faire cesser les tueries.
Vidéos à la une
Troisième jour de visite pour le Pape François en Arménie. Le souverain pontife a appelé samedi à la réconciliation entre le peuple arménien et le peuple turc. Plus tôt dans un discours, il avait qualifié les évènements de 1915 de "génocide".
Vidéos à la une
Le pape François s'est rendu samedi au Mémorial du génocide arménien de Tzitzernakaberd où il s'est recueilli avant d'écrire dans le livre d'or que 'la mémoire' d'une tragédie 'ne peut être étouffée ni oubliée.' C'est le deuxième jour de la visite de l'évêque de Rome en Arménie. Vendredi, à Erevan, le pape avait prononcé le mot 'génocide', dans son discours devant le président Serge Sarkissian, alors que le terme ne figurait pas dans le texte à l'écrit. Le chef de l'Église de Rome avait déjà employé le mot génocide, en 2015, et il avait provoqué la colère d'Ankara qui refuse ce terme pour définir le massacre d'1,5 million d'Arméniens par les troupes ottomanes entre 1915 et 1916. Alors que les Arméniens parlent du 'grand mal', la Turquie considère qu'il convient de parler d'une guerre civile et non d'un génocide. Le pape François a rencontré ce samedi plusieurs descendants de survivants et il a ajouté, par écrit, que la mémoire était à ses yeux 'source de paix et d'avenir.'
Vidéos à la une
Le pape François poursuit sa visite en Arménie, où il a dénoncé vendredi "le génocide" en parlant des massacres de 1915 dans un discours à la classe politique rassemblée à Erevan. ll s'est recueilli ce samedi matin devant la flamme perpétuelle du Mémorial du génocide arménien
Vidéos à la une
Le pape François était en visite en Arménie, il a dénoncé dans un discours, le 'génocide' arménien en s'adressant à la classe politique arménienne. 'Cette tragédie, ce génocide a marqué malheureusement le début de la triste série des catastrophes immenses du siècle dernier', s'est exclamé le pape, qui s'adressait au premier jour de sa visite en Arménie au président Serge Sarkissian, à la classe politique et au corps diplomatique. Le mot ne figurait pas dans son texte distribué à l'avance. Il l'avait prononcé une première fois au Vatican en avril 2015, déclenchant alors la colère d'Ankara. 'Il est tellement triste que dans celui-là et les deux autres (la Shoah et les massacres du stalinisme, qu'il avait cités en 2015), les grandes puissances regardaient ailleurs', a encore dénoncé le pontife. 'Ces effroyables catastrophes du siècle dernier ont été rendues possibles par d'aberrantes motivations raciales, idéologiques ou religieuses, qui ont enténébré l'esprit des bourreaux au point qu'ils se sont fixés le dessein d'anéantir des peuples entiers', a-t-il poursuivi. Le chef de l'Eglise apostolique arménienne, le Catholikos Karekine II, en le recevant dans sa cathédrale d'Etchmiadzin près d'Erevan, puis le président, avaient tous deux évoqué devant lui le 'Grand mal' de 1916/17 comme un 'génocide'. La Turquie récuse ce terme pour parler des massacres de 1915/16, un drame qui aurait fait 1,5 million de victimes. C'était le 14ème voyage à l'étranger du pape François.
Vidéos à la une
Le Pape a de nouveau affiché sa solidarité aux migrants ce mercredi, en invitant un groupe d'Africains à le rejoindre sur le podium, durant son audience générale au Vatican. Le groupe d'hommes s'est assis au côté du souverain pontife. Puis, il a sorti une banderole sur laquelle était inscrit ''Réfugiés pour un futur, ensemble.' Le pape François appelle régulièrement à aider les migrants. En avril dernier, il s'était rendu sur l'île de Lesbos. Il était rentré au Vatican avec 12 réfugiés syriens.
Vidéos à la une
La journée mondiale contre le travail des enfants a été l'occasion de plusieurs actions et prises de paroles. Selon l'ONU, plus de 168 millions d'enfants sont concernés dans le monde. La moitié d'entre eux effectuent des travaux dangereux. Depuis la place Saint-Pierre, le pape François a lancé un vibrant appel à la communauté internationale pour lutter davantage contre ce fléau. 'Nous devons tous relancer les efforts pour supprimer les causes de cet esclavage moderne, qui prive des millions d'enfants de certains de leurs droits fondamentaux et les exposent à de sérieux dangers. Aujourd'hui, il y a dans le monde de nombreux enfants qui sont des esclaves', a t-il dit. Action amnestybe & amnestyvl dvt l'Apple store de #Bruxelles : non au travail des enfants https://t.co/Y9eo7hmQ7a pic.twitter.com/1eaFJD5GZ8- Amnesty Belgique (@amnestybe) 11 juin 2016 A Bruxelles, Amnesty International a tenté de marquer les esprits avec ce dessin de rue, installé juste devant un magasin Apple. De nombreux enfants triment dans les mines de cobalt, dans des conditions particulièrement dangereuses. Le minerai est utilisé notamment pour les batteries des téléphones portables et autres appareils électroniques.
Vidéos à la une
Les évêques coupables de négligence, dans le cadre d'affaires d'abus sexuels sur mineurs, feront l'objet d'une enquête et pourront être révoqués. Cette mesure émane d'un décret émis ce samedi par le Pape François. Le souverain pontife souhaite imposer une tolérance zéro de la pédophilie à l'égard des prêtres pédophiles.
Vidéos à la une
Lors du Congrès mondial de la fondation Scholas Occurrentes, dimanche 29 mai au Vatican, le pape François a décoré les stars de cinéma Richard Gere, Salma Hayek et George Clooney. Ces dernières sont honorées pour leur aide à la fondation, qui a pour but de connecter, éduquer et inspirer les jeunes enfants, et à favoriser leur intégration sociale. La cérémonie s'est tenue devant plus de 400 participants et Georges Clooney était accompagné de son épouse Amal. (Crédits : Reuters TV)
Vidéos à la une
Une rencontre inédite au Vatican et un symbole. Le pape François reçoit le grand imam d'Al-Azhar, considéré comme la plus haute autorité de l'islam sunnite. Une poignée de mains chaleureuse, un entretien de 30 minutes et des cadeaux comme ce médaillon pour la paix offert à l'imam. Le pape et le grand imam d'Al-Azhar, haute autorité sunnite, se sont rencontrés au Vatican https://t.co/8684Pz3An7 pic.twitter.com/lGFHZOyiPV- Le Monde (@lemondefr) May 23, 2016 C'est une rencontre importante dans le cadre du dialogue entre l'Eglise catholique et l'islam. Les deux institutions étaient en froid depuis dix ans, depuis des propos controversés de Benoît XVI, semblant associer islam et violence. Depuis l'arrivée du pape François, les liens se sont réchauffés. Le chef de l'Eglise catholique ayant fait du dialogue interconfessionnel l'une de ses priorités. Il multiplie les messages de tolérance et d'ouverture à l'égard des autres grandes religions. AFP
Vidéos à la une
A la Une des quotidiens français ce samedi, le pape François qui confirme son soutien au cardinal Barbarin, qui exclut toute démission mais également la poussée de l'extrême droite en Europe, à commencer par l'Autriche. Le Parisien se penche sur les différentes stratégies de campagnes des candidats pour 2017 alors que la viande nous fait moins saliver, avec une consommation en baisse de 10% sur vingt ans.
Vidéos à la une
Dans un entretien donné à La Croix publié ce mardi, le pape François est revenu sur l'élection de Sadiq Khan à la mairie de Londres et de son serment dans la cathédrale londonienne. "Cela montre pour l'Europe l'importance de sa capacité d'intégrer" a-t-il déclaré avant d'évoquer la montée du terrorisme dans le monde.
Vidéos à la une
Dans un entretien accordé à La Croix ce mardi, le pape affirme qu'"un Etat doit être laïque" tout en ajoutant "la petite critique que j'adresserais à la France à cet égard est d'exagérer la laïcité". Des propos qui ont vivement fait réagir Henri Pena-Ruiz, philosophe et spécialiste de la laïcité: "C'est à se demander si le pape est vraiment informé de ce qu'il se passe en France". Bourdin Direct est une émission d'information dans laquelle interviennent en direct les acteurs de l'actualité.
Vidéos à la une
Dans un entretien accordé au quotidien catholique "La Croix", le pape François a reproché à la France d'exagérer la laïcité. Or il y a quelques semaines, lorsque cet homme, le plus sollicité du monde, a reçu en audience privée une délégation d'acteurs du christianisme social, il a affirmé que la France doit devenir un pays plus laïc. Face à cette contradiction, Laurent Neumann et Éric Brunet estiment que le pape François ne s'est pas suffisamment informé sur la question de la laïcité française. - Bourdin Direct, du mardi 17 mai 2016, sur RMC.
Vidéos à la une
"Un contresens", c'est ce que le pape François a affirmé au journal "La Croix" au sujet de la démission du cardinal Barbarin. Ce dernier fait l'objet d'une enquête pour non dénonciation d'agressions sexuelles sur de jeunes scouts. Les faits auraient été commis entre 1986 et 1991 par le père Bernard Preynat. Le cardinal Barbarin serait au courant depuis 2007.
Vidéos à la une
Dans un entretien au quotidien La Croix à paraître mardi, le pape François estime qu'une démission du cardinal Barbarin, mis en cause pour ne pas avoir dénoncé des affaires de pédophilie, serait un "contresens". Bertrand Virieux, victime du père Preynat dans sa jeunesse, a fait part sur LCI de son "incompréhension" et de sa "déception".
Vidéos à la une
Le pape François a ouvert la voie à la possibilité pour des femmes de devenir diacres dans l'Eglise catholique, et pouvoir ainsi remplacer un prêtre pour certains sacrements, comme le baptême. S'adressant à plusieurs centaines de religieuses, le pape a répondu par l'affirmative à l'une d'entre elles qui lui demandait s'il ne serait pas temps de créer une commission pour étudier la question. Interrogé par l'AFP, le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi, s'est refusé à confirmer cette information, dans l'attente, a-t-il précisé, du détail des déclarations du pape. Dans l'Eglise catholique, les diacres peuvent prononcer le sermon à la messe, célébrer des baptêmes, des mariages et des funérailles. En revanche, seuls les prêtres peuvent célébrer l'eucharistie ou confesser les fidèles. Le pape François a plusieurs fois évoqué sa volonté de remédier à l'inégalité flagrante existant actuellement entre hommes et femmes au sein de l'Eglise, mais il avait pris jusqu'à présent peu de mesures concrètes.
Vidéos à la une
C'est dans une salle à côté de la chapelle Sixtine au Vatican que le pape François a reçu le Prix Charlemagne. Cette distinction récompense une personnalité ou une institution qui s'est investie en faveur de l'unification européenne. Devant de nombreux responsables européens, le souverain pontife a appelé les dirigeants de l'Union à revoir leur modèle économique. Le pape évoque des systèmes " plus inclusifs, plus équitables, qui ne sont pas destinés à servir certains, mais au bénéfice des gens ordinaires et de la société dans son ensemble ". Le souverain pontife a aussi saisi cette occasion pour revenir sur la crise migratoire qui ébranle la construction européenne. " Je rêve d'une Europe qui prend soin des enfants, qui offre une aide fraternelle aux pauvres et aux nouveaux arrivants qui cherchent l'accueil parce qu'ils ont tout perdu et ont besoin d'un abri. Je rêve d'une Europe où être un migrant n'est pas un délit ", a souligné le pape.
Vidéos à la une
Le pape François a reçu au Vatican le prix Charlemagne, qui récompense chaque année, depuis 1950, une contribution exceptionnelle à l'unification européenne. La cérémonie se déroulait en présence de plusieurs personnalités, parmi lesquelles le roi d'Espagne Felipe VI, la chancelière allemande Angela Merkel, le Premier ministre italien Matteo Renzi, ou encore les dirigeants des institutions de l'Union européenne qui ont prononcé des discours d'éloge. Dans son discours, le pape a appelé au rassemblement et à l'unité, alors que les pays européens semblent de plus en plus divisés, dans un contexte de crise migratoire et de difficultés économiques. 'Cet ardent désir de construire l'unité paraît de plus en plus éteint', a notamment déclaré le Pape, qui dit ''rêver d'un nouvel humanisme européen.'

Pages

Publicité