Société
Six mois après les attentats, l’hebdomadaire satirique s’apprête à vivre plusieurs changements dont l’acquisition d’une nouvelle salle de rédaction ultrasécurisée.
Publicité