Vidéos Sciences
Ce pourrait être la plus ancienne preuve de vie jamais trouvée sur Terre. Une équipe de chercheurs du University College London (UCL) a découvert des micro-organismes fossiles, âgés d'environ 4 milliards d'années, quelques centaines de millions d'années à peine après la naissance supposée de notre planète. Ces microfossiles ont été identifiés grâce à des images laser d'échantillons de Quartz prélevés dans le nord-ouest du Québec. Le site géologique de la ceinture de Nuvvuagittuq est déjà connu pour abriter la plus vieille roche du monde, bien que sa datation soit controversée. Les plus vieux microfossiles connu jusqu'à présent avait été découverts en Australie et étaient âgé de près de trois milliards et demi d'années.
Vidéos à la une
En creusant dans son champ de soja, ce fermier du Michigan ne s'attendait pas à une telle découverte. Alors qu'il croyait être tombé sur un morceau de poteau rouillé, le propriétaire des lieux a en fait déterré un os du bassin d'un mammouth laineux. Et la surprise ne s'arrête pas là. Appelée à la rescousse, une équipe de paléontologues a finalement mis à jour de grandes parties du squelette de cet animal préhistorique. Les scientifiques ont notamment trouvé le crâne, deux défenses et de nombreuses côtes et vertèbres. Leur première certitude à l'issue de cette découverte : l'animal n'est pas arrivé à cet endroit tout seul. Impossible pour le moment de dater avec précision ces ossements. L'animal a probablement vécu il y a 10 000 à 15 000 ans.
Vidéos à la une
PHILADELPHIE - 5 septembre 2014 - Ce pourrait être une découverte majeure pour la compréhension des dinosaures. Une équipe de Philadelphie travaille depuis 5 ans sur les restes d'un animal préhistorique découvert en 2005 en Argentine et ramené depuis aux États-Unis. Dans la revue "Scientific Reports", ils viennent de présenter les mensurations hors-normes du mastodonte, rebaptisé " Dreadnoughtus " - " qui n'a peur de rien " : 25 mètres de long pour un poids de 65 tonnes. Ce dinosaure herbivore, de la famille des titanosaures vivait il y a 77 millions d'années. En possession de 70% des ossements, les chercheurs américains estiment qu'il s'agit du squelette de dinosaure le plus complet découvert jusqu'ici. Il devrait livrer plusieurs clés sur le mode de vie de ces géants, encore largement entouré de mystère. L'année prochaine, " Dreadnoughtus " devrait retrouver l'Argentine, sa terre natale. En raison du poids de chaque pièce, peu de chance d'une reconstitution réelle. Les ossements devraient être scannés en 3D et offerts aux yeux du public argentin.
Vidéos Sciences
Le pliosaure hantait les fonds marins il y a 200 millions d'années. Jusqu'à présent on ne savait que peu de choses sur ce dinosaure mais les chercheurs de l'université de Bristol nous ont permis d'en savoir plus. Ils ont en effet découvert en étudiant les scanners que son rostre contenaient des systèmes nerveux complexes et qu'il avait un sens de l'odorat développé. Davide Foffa fait partie de ces universitaires : 'En étudiant les scanographies nous avons découvert qu'il existait des branches et des canaux inhabituels qui n'avaient encore jamais été observés. Nous nous sommes alors dit que ce serait une bonne idée de les suivre et d'en faire un relevé numérique. En fin de compte nous avons découvert tout un réseau neurovasculaire.' Ces canaux contenaient probablement l'artère maxilaire et la névralgie du trijumeau, qui véhicule les signaux vers et à partir de la mâchoire supérieure et du rostre. Les chercheurs pensent qu'ils peuvent avoir permis de faire passer les nerfs et le sang vers la peau et les tissus mous du rostre. Ce qui aurait ainsi permis aux dinosaures de chasser et de manger sous l'eau, à l'instar des crocodiles. Davide Foffa : 'Nous avons découvert que ce type de système dans le rostre pourrait être lié à la détection de proie, comme le font les crocodiles. Chez ces derniers la névralgie du trijumeau va vers des récepteurs dans le rostre ce qui les aide à identifier les mouvements de leurs proies.' Les paléontologues ont longtemps pensé que les cranes de pliosaure contenaient de petits trous que l'on appelle des foramen et qui conduisent vers des canaux intérieurs. Mais il s'agit là de la première preuve concrète. Les pliosaures mesuraient huit mètres, leur tête pouvait faire penser à celle d'un crocodile, montée sur un corps de baleine.
Revue du web
Google a décidé de rendre hommage à Mary Anning, alias "Lady fossiles", sur son Doodle. Née le 21 mai 1799, la chercheuse britannique était l’une des paléontologues les plus respectées de l’Histoire.
Vidéos Sciences
Ces os d’un hominidé proviennent du site d’Atapuerca, près de la ville de Burgos en Espagne du nord. Une équipe internationale de scientifiques a réussi à extraire l’ADN de ce fossile,...
Insolite
Un nouveau dinosaure carnivore a été découvert par des paléontologues américains. Cette espèce, présentée vendredi dernier dans la revue Nature Communications, se place parmi les trois plus grandes espèces jamais identifiées en Amérique du Nord.
Vidéos Sciences
Les ossements ont été découverts au début des années 2000. Mais ils n’ont livré leurs secrets au grand public que très récemment, avec la publication d’une étude dans la revue Science. A...
Actualités
Une étude a été menée sur la structure cérébrale de l’homme de Néandertal. Elle établit que ce dernier avait une aptitude limitée pour le lien social. Cela pourrait être la cause de sa disparition.
Publicité