Vidéos A la une
"C'est un ras-le-bol général, les gens sont énervés mais on sait qu'il faut être pacifique jusqu'au bout. On tiendra", a expliqué Nemo, un opposant au barrage de Sivens qui milite depuis maintenant deux ans. Mais la manifestation de lundi a dégénéré. En cause, des militants violents face aux CRS qui répliquent. Gaz lacrymogène, jet de pavés, le bilan de la manifestation est tendu. Pour Nemo, le décès de Rémi Fraisse est une "mort injuste" et il est bien décidé à rester jusqu'au bout sur le site pour défendre ses convictions.
Publicité