Vidéos A la une
Rien ne va plus en région PACA. Depuis les dernières élections régionales et la lutte féroce entre le Républicain Christian Estrosi et la frontiste Marion Maréchal Le Pen, l'ambiance est très tendue entre les élus. Résultat, selon les informations du Lab d'Europe 1, vendredi 23 juin, l'assemblée plénière du conseil régional a légèrement dégénéré. Selon Philippe Vardon, porte-parole du groupe FN, Christian Estrosi aurait accusé David Rachline, maire de Fréjus, de financer la construction de la mosquée islamiste dans sa ville. Suite à quoi "Marion Maréchal-Le Pen a réclamé la parole une fois, deux fois, trois fois. Les esprits se sont échauffés", explique-t-il avant de préciser qu'un "Fermez-la, bande de fachos", aurait été lancé par Nora Preziosi, membre des Républicains. Des faits similaires ont récemment été constatés dans les Hauts-de-France dirigés aujourd'hui par Xavier Bertrand, qui avait arraché une victoire Marine Le Pen en décembre dernier. Des mises en scène orchestrées par le Front national, selon Les Républicains, qui dénoncent une stratégie de blocage globale pour empêcher les actions régionales.
Vidéos A la une
Invité de BFM Politique ce dimanche soir, l'actuel patron de la région Paca s'est exprimé sur son ancienne adversaire dans la course à l'élection régionale, la députée Marion Maréchal-Le Pen. Il en dresse un portrait au vitriol. "Des trois Le Pen, Marion Maréchal-Le Pen est la plus à droite. Elle est la plus sectaire, la plus dangereuse" a estimé Christian Estrosi.
Vidéos A la une
Christian Estrosi a été élu président du Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur ce vendredi. Le maire Les Républicains de Nice a obtenu 81 voix contre 42 pour Marion Maréchal-Le Pen. Il a été ovationné par ses soutiens et a revêtu l'écharpe aux couleurs de la région. Aucun élu socialiste ne fait partie du nouveau Conseil régional, après le retrait du candidat PS entre les deux tours. Mais Christian Estrosi a confirmé son intention de créer un Conseil territorial composé de "personnalités des formations politiques battues au 1er tour". L'instance aura pour mission de formuler des propositions qui pourront être débattues dans l'assemblée dès le 1er trimestre 2016. Le Front national est désormais la seule force d'opposition dans l'hémicycle.
Vidéos A la une
À l'issue du second tour des élections régionales ce dimanche, le FN ne remporte aucune région. Marine Le Pen et Marion Maréchal-Le Pen ont...
Vidéos A la une
PARIS - 13 déc 2015 - Second tour très attendu des élections régionales. Pour le dernier scrutin avant l'élection présidentielle de 2017, l'enjeu est de taille. Arrivé en tête au premier tour, le Front national va-t-il emporter une des 13 grandes régions nées de la réforme territoriale ? Va-t-il au passage faire mentir les sondages qui l'annoncent battu en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, PACA et dans le Grand Est ? Marine Le Pen s'est montrée imperméable à ces annonces, au moment d'apparaître au bureau de vote d'Hénin-Beaumont. A l'affiche dans la grande région du nord : un duel entre le Front national et la liste d'union de la droite emmenée par Xavier Bertrand, après le retrait du candidat socialiste. En milieu de matinée, François Hollande a voté dans son fief de Tulle. Tout sourire après le succès obtenu la veille à la conférence sur le climat. Autre raison de son apparente détente : les chances conséquentes du PS dans la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes Dans un scrutin riche en suspense, une première information concernant le taux de participation de mi-journée : il s'élevait 19,59% à 12 heures.
Vidéos A la une
L'ancien ministre de la Justice et actuel président du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur, Michel Vauzelle, s'est inquiété jeudi dans Politique matin de l'arrivée d'un climat proche de la guerre civile en Provence. "Compte-tenu du racisme, j'ai peur que des personnes, ayant peur, aient la tentation de dénoncer un voisin d'origine maghrébine pour aller au commissariat, comme ça se passait à l'époque de Vichy", a affirmé Michel Vauzelle. La guerre civile c'est cette tension qui existe, dans les dictatures ou dans des régimes comme Vichy, où on va dénoncer son voisin, où on a peur de celui qui a un faciès différent du sien."
Politique
Selon un soudage TNS Sofres-One Point pour le Figaro, la présidente du Front National et sa nièce perdraient toutes les deux lors du second tour des régionales. Elles étaient pourtant les grandes favorites dimanche dernier dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie et en PACA.
Vidéos A la une
Si le Front national remporte au moins deux régions dimanche, il faudra un remaniement gouvernemental. C'est du moins le souhait de Jean-Marie Le Pen qui estime que Manuel Valls devra être le premier à partir. Jean-Marie Le Pen estime que le Premier ministre, qui "a appelé à battre Marine et Marion-Maréchal Le Pen", "ne résistera pas à leur victoire" si elles l'emportent au second tour des élections régionales en Nord-Pas-De-Calais-Picardie et en PACA. "Il [Manuel Valls] a brûlé ses vaisseaux, on s'en passera" conclut le Président d'honneur du Front national. Revoir l'intégralité du débat ici Invités : - Jean-Marie Le Pen, président d'honneur du Front national - Delphine Batho, députée PS des deux Sevres - François Durpaire, historien et universitaire spécialisé dans les questions de diversité culturelle - Nicolas Lebourg, historien spécialiste de l'extrême droite
Politique
Depuis les résultats du premier tour des élections régionales, une photo de Christian Estrosi et Jean-Marie Le Pen a été relayée sur les réseaux sociaux. Derrière l’initiative : des socialistes mécontents.
Vidéos A la une
Au lendemain du premier tour des élections régionales et après le retrait du PS en Paca, Christian Estrosi, tête de liste "Les Républicains", s'est dit "en pleine forme" lors d'un déplacement ce lundi à Vitrolles dans les Bouches-du-Rhône, un bastion du FN. "Je suis très confiant", a également affirmé le candidat pour le deuxième tour qui se profile contre Marion Maréchal-Le Pen.
Vidéos A la une
A deux semaines des élections régionales, Christophe Castaner, le candidat PS en Paca dénonce mardi sur RMC l'attitude du Front national après les attentats. Pour lui, les candidats FN 'jouent le jeu des terroristes'. Bourdin Direct est une émission d'information dans laquelle interviennent en direct les acteurs de l'actualité
Politique
Jean-Pierre Foucault a récemment annoncé rejoindre le comité de soutien de Christian Estrosi. A son image, plusieurs personnalités se sont déjà engagées en faveur du maire de Nice, tête de liste Les Républicains pour les élections régionales.
Politique
L’animateur de télévision a annoncé soutenir le maire de Nice pour les élections régionales dans une vidéo récemment publiée sur la page Facebook du candidat Les Républicains.
Vidéos A la une
Marion Maréchal-Le Pen était l'invitée d'Apolline de Malherbe mercredi matin sur BFMTV et RMC. Ce mardi Manuel Valls avait déclaré au Bondy blog: "Il est hors de question de laisser le FN remporter une région". "Je suis très choquée par ce genre de propos parce que ce n'est pas au Premier ministre de la France d'estimer qui a le droit ou non d'accéder à ce type de mandat", a rétorqué la tête de liste FN aux élections régionales en PACA.
Vidéos A la une
L'after RMC - le débrief: Florian Philippot, vice-président du Front national, a répondu aux questions de Raphaëlle Duchemin, journaliste à RMC. - BFM Politique, du dimanche 18 octobre 2015, présenté par Apolline de Malherbe, sur BFMTV.
Vidéos A la une
Ce lundi, les pompiers sont mobilisés au parc Marineland d'Antibes pour aider les équipes du parc à sauver les animaux. Ils ont aperçu un bébé tortue d'une race très rare dans la boue des sous-sols du bassin des orques. Un grande vague a déferlé sur le parc, envahissant de boue les bassins du parc animalier et créant des courants qui ont dispersé les animaux marins. Les pompiers ont commencé à pomper l'eau du sous-sol pour tenter de retrouver la tortue. L'équipe de BFMTV a filmé le début de la recherche.
Politique
Réuni ce week-end pour son Université d’été, le parti de Marine Le Pen doit faire face à des frondes dans la région PACA et à l’Est, toutes dirigées contre Florian Philippot.
Politique
La benjamine de l’Assemblée nationale a tenté mardi d’éteindre la polémique née de ses propos maladroits qui vantaient la Provence, "terre d’identité et de résistance".
Politique
La candidate FN pour la région PACA a complimenté l’ancien cadre du Bloc identitaire qui est pressenti pour intégrer la liste FN dans les Alpes-Maritimes pour les régionales.
Politique
La nièce de Marine Le Pen a profité du trajet polémique de Manuel Valls à Berlin pour tacler son concurrent aux régionales en PACA.
Société
Un jeune berger, âgé de 16 ans, a récemment indiqué s’être retrouvé encerclé par une meute de loups qui se trouvaient à proximité de sa ferme située à Seyne-les-Alpes en Alpes-de-Haute-Provence.
Vidéos A la une
La crise entre sa tante Marine et son grand-père Jean-Marie Le Pen l'avait fait hésiter. Marion Maréchal-Le Pen a annoncé mardi 26 mai qu'elle briguait la présidence de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur sous l'étiquette Front national en décembre prochain. Un choix qu'elle a justifié ce jeudi à BFMTV: "J'ai eu l'occasion de me rendre dans les différentes fédérations de Paca. J'ai pu constater qu'il n'y avait pas fracture ni de division (...) il y a plutôt une véritable unité et un enthousiasme autour de cette candidature (...) Dans ces conditions, c'était plus facile pour moi de prendre cette décision finale", a expliqué la jeune députée frontiste du Vaucluse.
Vidéos A la une
Christian Estrosi était l'invité, mardi soir, de Ruth Elkrief sur BFMTV. Le député-maire de Nice, lui-même candidat dans la région, a réagi à l'officialisation de la candidature de Marion Maréchal-Le Pen dans l'hebdomadaire Valeurs Actuelles. "C'est une candidate qui est dangereuse, elle ne doit pas être négligée du tout, c'est pour cela que j'ai été candidat", a-t-il déclaré.
Vidéos A la une
Dans un contexte familial très tendu, Marion Maréchal-Le Pen hésite à se lancer dans la course aux régionales en Paca. "Une candidature plus neutre serait peut-être préférable dans l'intérêt du mouvement (...) Je ne souhaite pas être prise en otage par Jean-Marie Le Pen", a-t-elle expliqué au Figaro. Marion Maréchal-Le Pen admet se trouver dans une situation personnelle délicate et se laisse quelques semaines pour trancher. Des doutes qui paraissent tout à fait légitimes aux yeux de ses partisans.
Vidéos A la une
Le bureau politique du FN s'est tenu en l'absence du président d'honneur du parti Jean-Marie Le Pen, toujours hospitalisé. A huis clos, la candidature de sa petite-fille Marion Maréchal-Le Pen comme tête de liste en Paca pour les régionales a été entérinée. Six autres investitures ont été annoncées. Marine Le Pen hésite encore à se présenter dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie. La présidente du parti a encore quelques semaines pour réfléchir. Le prochain bureau politique est prévu début mai.
Vidéos A la une
"J'ai pensé que j'aurais pu faire un candidat tout à fait convenable" pour les élections régionales en Paca, glisse en préambule le membre du Front national Bruno Gollnisch. Invité de l'émission BFM Story ce vendredi, le député européen a expliqué pourquoi il avait laissé la tête de liste à la petite-fille de Jean-Marie Le Pen: "j'ai cru comprendre que ça n'avait pas l'air de convenir à Marion Maréchal (...) j'ai trouvé ce climat assez désagréable".
Politique
Le député européen a annoncé ce vendredi matin retirer sa candidature pour les régionales. Il souhaite par ailleurs ouvrir un débat de fond au sein du FN.
Vidéos A la une
Si elle devient présidente de la région Paca, Marion Maréchal-Le Pen démissionne de son poste de députée. Une manière pour l'élue du Vaucluse de montrer sa motivation à conduire la liste Front national en Provence-Alpes-Côte d'Azur lors des prochaines élections régionales en décembre prochain. Son grand-père, Jean-Marie Le Pen, a renoncé ce lundi à se présenter dans la région. Ces derniers jours, le fondateur du FN a provoqué un tollé au sein de son parti politique, en tenant de nombreux propos polémiques.
Vidéos A la une
Dans un entretien accordé au 'Figaro', Jean-Marie Le Pen a annoncé renoncer à se présenter aux élections régionales en Provence-Alpes-Côte...
Politique
Appelé par sa fille à prendre sa retraite politique, le président d'honneur du Front National a finalement décidé de renoncer à se présenter aux élections régionales en Paca.

Pages

Publicité