Vidéos A la une
Le tableau "Tête de jeune fille" a été retrouvé par la douane Française le 31 juillet sur un yacht, en Corse. Mardi, la Guardia Civil en charge de la protection du patrimoine espagnol s'est chargée du transfert très surveillé, de l'oeuvre au musée Reina Sofía, à Madrid. Sa valeur est estimée à plus de 25 millions d'euros.
Vidéos A la une
La carte postale signée par l'artiste espagnole était destinée à son ami le poète Guillaume Apollinaire. Vendue aux enchères en Allemagne, elle s'est arrachée pour plus 100 000 euros.
Vidéos A la une
Judith Benhamou-Huet, journaliste spécialiste de l'art et du marché de l'art, analyse la vente record d'un Picasso à New-York pour 179,4 M$. Elle juge qu'aujourd'hui, les nouveaux collectionneurs surenchérissent sur les noms et les icônes du monde de l'art. Mais surtout que Christie's agit comme une machine de marketing, alors que l'oeuvre n'a rien d'exceptionnel, elle qui ne date que de la fin de l'époque cubiste.
Vidéos A la une
C'est le record absolu pour une vente d'oeuvre d'art aux enchères : peintes en 1955 par Picasso, Les Femmes d'Alger ont été adjugées à 179,4 millions de dollars, soit 161 millions d'euros commission comprise lundi soir chez Christie's à New York. C'est 20 millions de dollars de plus que ce qu'en attendait la maison de vente. L'acheteur a requis l'anonymat. ' Il sera fascinant de voir combien de temps ce Picasso détiendra ce record, peut-être une décennie, ou plus. Nous avons été les témoins non seulement de l'histoire d'une oeuvre d'art, mais aussi d'une page de notre histoire culturelle ici ce soir, ' a estimé le commissaire priseur et président de Christie's, Jussi Pylkkanen. Autre record battu : celui de la sculpture la plus chère, avec ' L'homme au doigt' de Giacometti , vendue 141 millions de dollars - près de 127 millions d'euros. De Monet à Warhol, en passant par Dubuffet, une trentaine d'oeuvre d'art sont parties pour un total de 706 millions de dollars - 627 millions d'euros.
Vidéos A la une
La police italienne a annoncé vendredi avoir retrouvé une oeuvre de Picasso chez un fabricant de cadres qui affirme l'avoir reçue en cadeau il y a une quarantaine d'années. "Violon et bouteille de Bass", représentation cubiste d'un violon et d'une bouteille de bière, a été peint en 1912 et sa valeur sur le marché de l'art est estimée à 15 millions d'euros.
Vidéos A la une
Pierre et Danielle Le Guennec ont été condamnés à deux ans de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Grasse, dans les Alpes-Maritimes. Ils ont été reconnus coupables du recel de 271 oeuvres de Pablo Picasso et sont aujourd'hui obligés de restituer les oeuvres à la famille (la justice les avaient déjà saisies). 'On me prend pour un voleur' a déclaré Pierre Le Guennec à la sortie du tribunal. 'C'est ça qui vous fait le plus mal _?' lui demande une journaliste radio d'Europe 1. 'Ah, ça oui, ça oui, alors.' Les héritiers Picasso avaient porté plainte lorsque les époux Le Guennec avaient voulu leur faire authentifier ces oeuvres il y a cinq ans. Maintenant qu'ils ont gagné le procès, que vont-ils faire de ces dessins estimés à plusieurs millions d'euros ? 'Les rassembler et ensuite les mettre à disposition du public, d'une façon ou d'une autre, mais d'une façon organisée, circonstanciée, réfléchie', a expliqué Claude Ruiz-Picasso. Pierre Le Guennec, qui travaillait comme électricien dans la villa de Picasso à Mougins, près de Cannes, a déclaré au procès, avoir reçu un carton contenant ces oeuvres au début des années 70 des mains même de Jacqueline Picasso, la dernière femme de l'artiste. Pendant 40 ans, ces dessins seraient restés dans son garage.
Vidéos A la une
Accusés du recel de 271 oeuvres de Picasso, son ancien électricien et l'épouse de ce dernier ont été condamnés vendredi à deux ans de prison avec sursis. Ils doivent également procéder à la restitution des oeuvres à la famille du peintre.
Vidéos A la une
Ce mardi, un couple de retraités comparaissait pour recel devant le tribunal correctionnel de Grasse, dans les Alpes-Maritimes. Près de 271 dessins de Pablo Picasso ont été découverts dans leur garage. Depuis près de 40 ans, cet ancien électricien et son épouse avaient conservé des oeuvres d'une valeur de 60 millions d'euros environ. Ces derniers assurent que la femme de Pablo Picasso leur a fait ce don avec l'accord de l'artiste dans les années 1970. Les héritiers n'y croient pas.
Vidéos A la une
Le procès de l'électricien de Picasso, accusé du recel de 271 oeuvres du maître, notamment des collages, des huiles sur toiles et des carnets de dessin, s'est ouvert ce mardi à Grasse. Pierre Le Guennec est aujourd'hui retraité, il a 75 ans et il assure que les oeuvres lui auraient été données par Picasso lui-même et son épouse Jacqueline lorsqu'il effectuait des travaux dans leur maison. Pierre le Guennec et son épouse ont gardé leur trésor pendant 37 ans dans leur garage jusqu'à ce qu'il demande à des certificats d'authentification aux héritiers du peintre le poursuivent aujourd'hui en justice. L'accusation assure que Picasso avait pour habitude de ne jamais donner une oeuvre non signée, or aucune des oeuvres en possession de l'électricien ne porte la signature de Picasso.
Culture
Les technologies de pointe en matière d'imagerie infrarouge ont pu révéler le 10 juin dernier que, sous les couches de peintures de La chambre bleue de Pablo Picasso, se cachait un mystérieux homme barbu. Plus si mystérieux depuis ce mardi en tout cas.
Vidéos A la une
Très attendu, les débats ont lieu pour l’instant à Bucarest où le régime de détention est moins permissif. Six Roumains sont accusés d’avoir dérobé de manière spectaculaire plusieurs...
Vidéos A la une
Un Picasso, un Gauguin, un Matisse, deux Monet , au total ce sont sept tableaux de maîtres qui seraient partis en fumée à cause d’une mère voulant protéger son fils. L’histoire se passe en Roumanie. Quand cette femme apprend que son fils est arrêté pour vol, elle va tout faire pour qu’il échappe...
Publicité