Vidéos à la une
La cour d'assises des mineurs d'Ille-et-Vilaine a prononcé ce vendredi l'acquittement de Daniel Legrand. "Ce verdict m'a mis une claque", a réagit à chaud Jonathan Delay.
Vidéos à la une
Acquitté il y a dix ans, Daniel Legrand a été rejugé pour viol et agression sexuelle. La raison ? "Des chicanes administratives car il n'avait pas été jugé sur la période où il était mineur", a expliqué Astrid Mezmorian, envoyée spéciale à Rennes. Pour Daniel Legrand, "les zones d'ombre sont désormais levées", a-t-elle ajouté.
Vidéos à la une
La cour d'assises des mineurs d'Ille-et-Vilaine a prononcé ce vendredi l'acquittement de Daniel Legrand dans l'affaire d'Outreau. Il avait toujours clamé son innocence et est sorti soulagé de la salle d'audience. "Justice a été rendu", a-t-il déclaré. Pour Jonathan Delay, la fin de ce procès est une forme de délivrance : "Je suis reparti sans un poids que je traîne depuis des années".
Vidéos à la une
Daniel Legrand a été acquitté dans le troisième procès d'Outreau. "Ce verdict n'est pas une surprise mais offre une innocence claire et définitive à l'accusé" a déclaré l'envoyée spéciale de LCI Ségolène Chaplin en direct de Rennes. "Je portais ce sac depuis dix ans et je suis venu le déposer à la barre" aurait déclaré Daniel Legrand.
Vidéos à la une
Daniel Legrand, de nouveau acquitté, vendredi, dans l'affaire de pédophilie d'Outreau, est sorti du parlement de Rennes où il a été jugé en lançant "justice a été rendue!", sous des applaudissements mêlés à des cris et des insultes venant d'associations qui défendent les victimes de pédophilie.
Vidéos à la une
Après trois semaines de procès, Daniel Legrand, accusé de viols sur mineurs il y a dix ans, a de nouveau été acquitté par la cour d'assises des mineurs d'Ille-et-Vilaine. "C'est un grand jour pour moi. Je pense à l'avenir" a-t-il déclaré en direct après la décision du jury.
Vidéos à la une
Daniel Legrand a prononcé ses derniers mots ce matin devant le jury, afin de le convaincre de son innocence : "mon père et moi sommes innocents, je le dis avec force, courage et dignité". La décision finale du jury devrait être connue dans l'après-midi.
Vidéos à la une
L'avocat général "a peut-être la conviction que Daniel Legrand est innocent aujourd'hui mais est-ce qu'il était là quand il y a eu tous ces sévices à la maison?". Jeudi, Jonathan Delay dénoncé l'acquittement demandé par l'avocat général pour Daniel Legrand fils dans le dernier volet de l'affaire d'Outreau. "C'est un non-respect pour moi, c'est un non-respect pour mes frères, c'est un non-respect pour toutes les victimes de viols, de violences (...) Je repars digne, je repars avec un statut de victime que je suis venu récupérer parce qu'on ne me l'a pas donné il y a dix ans", a poursuivi le fils de Myriam Badaoui.
Vidéos à la une
Acquitté en 2005 dans l'affaire Outreau, Daniel Legrand fils comparaît à Rennes pour la même affaire de pédophilie, pour la période où il était mineur. L'avocat général a requis jeudi son acquittement. Daniel Legrand a réagi au micro de BFMTV: "L'avocat général dit la vérité. Il a compris que j'étais innocent (...) C'était émouvant (...) Je n'attendais que cela (...) Je suis satisfait." Daniel Legrand fils doit maintenant attendre le verdict du tribunal de Rennes pour savoir si les réquisitions de l'avocat général ont été suivies par les jurés, et s'il est acquitté dans ce dernier volet de l'affaire d'Outreau.
Vidéos à la une
Daniel Legrand est dans l'attente du verdict du tribunal de Rennes. L'avocat général devrait requérir son acquittement dans le procès qui l'oppose à Chérif et Dimitri Delay.
Vidéos à la une
Daniel Legrand fils a mis en cause le juge Burgaud mardi au micro de BFMTV, alors qu'il est à nouveau jugé par la cour d'assise de Rennes pour l'affaire Outreau. La justice étudie les mêmes accusations de pédophilie que celles qui ont conduit à son acquittement en 2005, mais pour la période où il était mineur qui n'a pas encore été jugée. "Il m'a accusé de choses que je n'ai pas faites (...) Il a tué mon père, il l'a détruit", a poursuivi le jeune homme à propos du juge Burgaud. L'avocat de Daniel Legrand fils a abondé dans le même sens: l'affaire "a été bâti sur le mensonge de Myriam Badaoui, malheureusement relayé par des enfants victimes, crus par un juge qui en réalité pensait avoir l'affaire du siècle dans son cabinet."
Vidéos à la une
Président du Front Démocrate Ecologique et Social, Jean-Luc Bennahmias a remis en cause l'intérêt pour la justice de revenir sur "des faits qui ont déjà été jugés et qui ont déjà disculpés la même personne, qui aujourd'hui se retrouve au tribunal".
Vidéos à la une
Le troisième procès d'Outreau, qui s'est ouvert la semaine dernière, rouvre les plaies des habitants, marqués par dix années de stigmatisation de leur ville.
Vidéos à la une
C'est un témoin clé qui est attendu mercredi, au troisième procès d'Outreau. Myriam Badaoui, condamnée lors du premier procès, comparaît libre. Une femme qui, à en croire fils, a complètement changé physiquement.
Vidéos à la une
Myriam Badaoui revient à la barre libre désormais. Sans elle, les protagonistes du procès Outreau n'auraient jamais été emportés dans une telle tornade judiciaire. Après avoir fait plusieurs dénonciations, elle s'est rétractée lors du premier procès.
Vidéos à la une
"Actuellement en France, il n'y a pas de politique de prise en charge clinique psychologique des victimes. C'est un non-sens", a déploré hier soir Hélène Romano. Alors qu'une sentinelle citoyenne, très engagée sur la question des enfants victimes de violences sexuelles, interpellait les quatre invités de ce débat sur ce sujet, Hélène Romano, docteur en psychopathologie, a rappelé qu'il était très difficile d'aborder la question de la maltraitance des enfants, évoquant "la pression, les menaces subies par les professionnels." Autre non-sens pointé par cette experte, la pénurie des spécialistes habilités à prendre en charge les enfants qui ont été abusés sexuellement : "Actuellement, vous avez très peu de spécialistes sur la question des enfants maltraités et abusés, parce que tout le monde a peur." Enfin, Hélène Romano a bien insisté sur le fait qu'il y avait une sorte d'omerta en France, sur ces questions de violences sexuelles sur mineures, au point d'ignorer complètement la parole des enfants victimes. Revoir l'intégralité de l'émission ici
Vidéos à la une
Le procès de Daniel Legrand dans le cadre de l'affaire Outreau reprend ce mardi à Rennes avec notamment le témoignage d'un des condamnés, Thierry Delay, qui purge actuellement une peine de vingt ans. En revanche, le fils, Dimitri Delay est absent, ne se sentant pas en état de témoigner.
Vidéos à la une
Le troisième procès d'Outreau, ouvert mardi, a été marqué mercredi par le témoignage d'une des victimes. Un témoignage confus, qui n'a pas vraiment convaincu l'auditoire.
Vidéos à la une
Acquitté lors du procès d'Outreau en 2005, Daniel Legrand comparaît pour la troisième fois pour des viols qu'il aurait commis en étant mineur. Jonathan Delay, qui dit en avoir été victime, a témoigné au deuxième jour du procès.
Vidéos à la une
Jonathan Delay sera entendu mercredi après-midi en tant que témoin dans ce nouveau volet du procès Outreau qui se tient en ce moment au tribunal de Rennes. Pour son avocat maître Cormier, cette audition s'annonce difficile pour son client qui "va devoir se replonger au moment des sévices qu'il a vécus".
Vidéos à la une
Philippe Houillon, rapporteur de la commission d'Outreau en 2006 donne son analyse de ce nouveau volet du procès alors que Daniel Legrand acquitté en 2005 comparaît à nouveau pour des accusations de viols commis sur la période où il était mineur.
Vidéos à la une
Daniel Legrand, acquitté en 2005 dans le drame d'Outreau, s'est de nouveau assis encore une fois dans le box des accusés mardi à Rennes. Cette fois-ci, il a jugé pour des viols qu'il aurait commis en étant mineur. Une équipe de TF1 a suivi la première journée d'audience.
Vidéos à la une
Daniel Legrand était une nouvelle fois convoqué devant les tribunaux mardi pour répondre de viols sur enfants qu'il aurait commis étant mineur. Mais la première journée du procès n'a pas permis d'éclaircir la personnalité du jeune homme.
Vidéos à la une
On croyait l'affaire d'Outreau classée. Mais Daniel Legrand, acquitté en appel dans le cadre du procès Outreau, sera rejugé à partir de mardi à Rennes pour viols et agressions sexuelles commis entre 1997 et 1999. Le jeune homme qui s'interroge sur l'acharnement judiciaire dont il se dit victime.
Publicité