Société
Le 24 octobre, Jacques Veyrac, une septuagénaire fortunée, était enlevée par plusieurs hommes en plein milieu de la journée. Pendant deux jours, elle a été enfermée dans une voiture.
Politique
Lors de son meeting au Zénith de Paris dimanche, Nicolas Sarkozy a reçu les éloges de l’ex-otage franco-colombienne, libérée en 2008 grâce à l’aide de l’ancien président.
Vidéos A la une
Des tirs ont été échangés dans le quartier diplomatique de Dacca. Des hommes armés ont visé un restaurant fréquenté par des étrangers avant une intervention de la police. Les assaillants sont retranchés, ce soir, dans le restaurant. Deux diplomates auraient trouvé la mort et une vingtaine de personnes seraient détenus en otage. Ces derniers temps, de nombreuses défenseurs de la laïcité ont été assassinés dans le pays.
Vidéos A la une
Une courte prise d'otages s'est déroulée cet après-midi, en Allemagne, à Viernheim. Un homme masqué a fait irruption dans un cinéma avant d'ouvrir le feu et de se faire abattre par la police. Contrairement à ce qui a été précédemment évoqué, il n'y aurait pas eu de blessés. Sur place pour LCI, Hélène Kohl explique : "Toutes les personnes qui se trouvaient dans le cinéma auraient été libérées saines et sauves". Des gens présents ont néanmoins été intoxiqués par des grenades lacrymogènes, vraisemblablement utilisées par le Raid allemand dans l'assaut.
Vidéos A la une
Un commandant de police a été tué à l'arme blanche devant son domicile dans les Yvelines à Magnanville vers 21 heures lundi soir. L'assaillant est retranché dans le domicile avec des proches de la victime. Le secrétaire départemental Unité SGP Police FO, appelle à la prudence face aux informations divulguées sur internet. Il explique qu'à l'heure actuelle, le Raid est sur place mais que deux heures après le drame, aucune piste ne peut être privilégiée.
Vidéos A la une
Une vidéo diffusée vendredi a révélé qu'une jeune femme franco-tunisienne, humanitaire pour la Croix rouge, est détenue au Yémen. Enlevée en décembre dernier à Sanaa, elle lit dans la vidéo un texte sous la contrainte. Amaigrie et fatiguée, elle y appelle François Hollande à agir pour sa libération et souligne que sa santé et son état physique son très mauvais.
Vidéos A la une
Le ministère des Affaires étrangères a confirmé ce vendredi soir sur Twitter qu'il y restait bien un otage français dans le monde. Il s'agit d'une franco-tunisienne enlevée il y a 5 mois au Yémen dans le cadre d'une mission pour la Croix-Rouge. Dans une vidéo publiée ce jour, elle appelle le gouvernement yéménite à lui venir en aide.
Vidéos A la une
"Je trouve trouve que c'est un peu une traitrise d'être reçu avec un tapis rouge le premier jour et avec un coup de pied au cul le deuxième", affirme Serge Lazarevic. Un an et demi après sa libération, l'ex otage publie un livre où il dénonce l'abandon de l'État.
Vidéos A la une
Une prise d'otage est en cours au centre pénitentiaire de Réau où un gardien est retenu par trois détenus. La préfecture de police de Seine-et-Marne a fait savoir que le Raid a été appelé sur place. Joint par téléphone, Philippe Campagne, du syndicat FO Pénitentiaire, fait le point sur la situation
Vidéos A la une
La prise d'otage qui s'est déroulée, samedi 30 avril, au sein du centre pénitentiaire de Réau (Seine-et-Marne) s'est terminée en début de soirée. Un surveillant était retenu par trois détenus jugés dangereux. Choquée, la victime est néanmoins saine et sauve comme le confirme Emmanuel Gauthrin, secrétaire général du syndicat FO pénitentiaire, joint par téléphone.
Vidéos A la une
Une Australienne travaillant avec une ONG en Afghanistan a été enlevée jeudi dans l'est du pays, probablement par des talibans ou des jihadistes de Daech. Le ministre des Affaires étrangères Julie Bishop a indiqué que les autorités s'efforçaient d'obtenir la libération de Katherine Jane Wilson, mais a insisté sur le fait que l'Australie avait pour politique de ne pas payer de rançon pour les otages.
Vidéos A la une
Serge Lazarevic a été otage au Mali pendant 1111 jours aux mains d'Aqmi. Invité mercredi sur LCI pour évoquer la sortie de son livre "D'un désert à l'autre -Otage au Mali, Oublié en France", l'homme d'origine serbe raconte comment les médias locaux l'a fait passer pour un criminel de guerre en Serbie.
Vidéos A la une
Invité mercredi sur LCI pour évoquer la sortie de son livre "D'un désert à l'autre - Otage au Mali, Oublié en France", Serge Lazarevic, libéré en décembre 2014 après 1111 jours aux mains d'Aqmi explique avoir tenté de créer une association d'ex-otages, sans succès.
Vidéos A la une
Un otage canadien a été assassiné sur l'île de Jolo au sud-ouest des Philippines. La police locale a retrouvé la tête de John Ridsdel qui faisait partie des trois occidentaux kidnappés il y a six mois par le groupe Abou Sayyaf. Le premier ministre canadien a affirmé que les efforts sont en cours pour libérer le Canadien et le Norvégien encore détenus.
Vidéos A la une
Sites webs/blogs, copiez cette vidéo avec le bouton "Intégrer" ! Si vous voulez télécharger, allez sur http://myreplay.tv/v/006RFguX . L'ancienne otage du lycée Colbert de Torcy, à Sablé-sur-Sarthe, Elise Culerier, nous raconte son traumatisme qui est toujours présent, 10 ans après les faits. Plus sur http://wizdeo.com/s/lemanstv . Pour exploitation TV, droits réservés, nous contacter sur http://wizdeo.com/s/banqueimages
Vidéos A la une
L'Amérique retenait son souffle ces derniers jours, alors que le FBI était à la poursuite d'un couple de braqueurs et kidnappeurs. Ils ont sévit en Alabama, dans le Missouri et en Géorgie. La cavale a pris fin ce vendredi, après une ultime prise d'otages en Floride.
Vidéos A la une
Un ancien otage français a porté plainte contre X, ce mercredi, accusant notamment de hauts fonctionnaires français d'avoir retardé sa libération. Marc Féret avait été enlevé sur un site minier d'Areva au Niger par Al-Qaida au Maghreb islamique en septembre 2010 et libéré après plus de trois ans de captivité.
Vidéos A la une
Un commando djihadiste a mené vendredi soir une attaque sanglante et une prise d'otage dans la capitale du Burkina Faso. Le drame s'est déroulé dans un restaurant et un hôtel de Ouagadougou fréquentés par des Occidentaux. Bilan provisoire : au moins une vingtaine de morts et plusieurs blessés de différentes nationalités. C'est vers 19h45, heure locale, que des tirs ont éclaté dans le secteur de l'hôtel Splendid et d'un restaurant voisin, le Cappuccino, lui aussi prisé de la clientèle expatriée. Juste avant 2h locales, l'assaut des forces de l'ordre, appuyées par les forces spéciales françaises, a commencé sur l'hôtel. Il était toujours en cours samedi matin. Au total, une soixantaine de personnes retenues en otage ont été sorties de l'établissement. En parallèle, des échanges de tirs avaient lieu tôt dans la matinée près du restaurant, et des otages étaient exfiltrés petit à petit. Un cadre de l'armée avance "une quinzaine de morts" au Cappuccino pour le moment. Qualifiée de "terroriste" par la France, l'attentat a d'ores et déjà été revendiqué par Al-Qaïda au Maghreb islamique. Cette attaque intervient moins de deux mois après une opération similaire au Mali.
Vidéos A la une
Un commando djihadiste a mené vendredi soir une attaque sanglante sur un restaurant et un hôtel de Ouagadougou fréquentés par des Occidentaux, faisant au moins une vingtaine de morts et prenant des otages. Cette opération a été revendiquée par par Al-Qaïda au Maghreb islamique, moins de deux mois après une attaque similaire au Mali. L'assaut des forces de l'ordre, appuyées par les forces spéciales françaises, a duré plusieurs heures. Selon le ministre de l'Intérieur burkinabé, 126 personnes, dont 33 blessées, ont été libérées et trois jihadistes tués lors de l'intervention des forces de sécurité. Selon une source sécuritaire, le bilan de l'attentat serait de 23 morts, de 18 nationalités différentes. Les rescapés du drame livrent leurs premiers témoignages.
Vidéos A la une
Un an après les attentats de début 2015, Zarie, caissière à l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes, raconte sa prise d'otages par Amédy Coulibaly le 9 janvier dernier dans "Le Parisien/Aujourd'hui en France". Les récentes attaques du 13 novembre ont ravivé ses pires cauchemars. La jeune femme a décidé de quitter définitivement la France pour Israël.
Vidéos A la une
Il y a deux ans, Thierry Dol était libéré. Il avait été enlevé à Arlit, au Niger, sur le site minier d' Areva. Cet ex-otage d'al-Qaïda a décidé de porter plainte contre l'État et son ancien employeur pour "mise en danger de la vie d'autrui" et "non-assistance à personne en danger". Il demande une indemnisation à la hauteur des préjudices qu'il a subit durant ces 1139 jours de détention.
Vidéos A la une
Hervé Marseille, maire de Meudon et sénateur des Hauts-de-Seine, était l'invité de BFM Story ce lundi soir. L'élu UDI a apporté son soutien à Thierry Dol, enlevé par Aqmi en 2010 sur le site minier d'Areva au Niger. L'ingénieur a annoncé vouloir porter plainte contre son ancien employeur et l'Etat français pour "mise en danger d'autrui" et "non-assistance à personne en danger". La faible indemnisation ferait partie des raisons de la plainte. "Je crois qu'il faut que tout ça soit simplifié, moins opaque, plus clair et surtout plus rapide", a jugé l'élu UDI.
Vidéos A la une
Alex Ursulet, avocat de Thierry Dol, a expliqué lundi midi sur BFMTV les raisons qui ont poussé son client à porter plainte contre son ex-employeur Areva. L'ingénieur avait été retenu otage par Al-Qaida au Maghreb islamique pendant trois ans après son enlèvement sur le site d'Arlit au Niger. "Thierry Dol souhaite élargir le spectre judiciaire, qui est ouvert aujourd'hui au parquet de Paris, qui porte sur l'identité de ceux qui ont enlevé Thierry", a expliqué maître Ursulet. "Aujourd'hui Thierry Dol veut connaître la vérité sur les conditions de son enlèvement. Comment cela a été possible? Est-ce que la société Areva avait pris toutes les précautions pour permettre la sécurité de ses employés et si c'est cela n'a pas été possible, pourquoi?", a ajouté l'avocat.
Vidéos A la une
Thierry Dol, ex-otage d'Aqmi au Niger, a déclaré lundi dans le journal Le Parisien, qu'il allait porter plainte contre l'État et Areva pour "mise en danger de la vie d'autrui" et "non-assistance à personne en danger" après 1 139 jours de détention. "Aujourd'hui, j'ignore encore s'il y a eu rançon, si oui combien, les intermédiaires éventuels, les autres contreparties ... J'ai besoin de savoir", a-t-il affirmé. Lundi matin sur RTL, son avocat déplorait un "abandon" des otages.
Vidéos A la une
L'ancien otage de Daesh en Syrie, le journaliste Nicolas Hénin est allé à la rencontre d'habitants de la banlieue parisienne pour dénoncer la propagande de l'État islamique. Le grand reporter était accompagné par deux amis syriens qui ont fui Raqqa après son enlèvement. L'objectif de cette rencontre est de raconter l'envers du décor, la réalité de la vie en Syrie ou encore la condition de la femme sur place. Dans la salle municipale de Savigny-le-Temple en Seine-et-Marne, le public était conquis, pourtant deux jeunes de la ville sont partis se battre en Syrie et beaucoup seraient tentés par un départ. Les mots simples du journaliste et de ses amis syriens sortent des discours institutionnels et touchent naturellement un public plus large.
Vidéos A la une
Les policiers du Raid ont mis fin mardi soir à la prise d'otages de Roubaix. L'un des preneurs d'otages a été tué, plusieurs malfaiteurs sont toujours en fuite. Les otages, eux, ont été mis en sécurité. Les précisions de notre correspondant, Sébastien Hembert.
Vidéos A la une
L'État d'urgence a été proclamé au Mali, quelques heures après la sanglante prise d'otages. Au moins 21 personnes ont trouvé la mort et sept autres ont été blessées dans cette attaque menée vendredi par des djihadistes présumés à l'hôtel Radisson Blu de Bamako. Des hommes armés, arrivés dans un véhicule porteur d'une plaque diplomatique, ont attaqué l'hôtel aux alentours de sept heures du matin, prenant en otages les occupants de l'établissement. Après plus de neuf heures d'attente, les survivants ont été libérés suite à l'intervention des forces de sécurité maliennes. Deux des assaillants sont morts, l'un d'entre eux s'étant fait exploser. Selon un document sonore diffusé dans la soirée par la chaîne qatarie Al Jazeera, le groupe al-Mourabitoune, affilié à Al Qaïda, a revendiqué la prise d'otages. Cette revendication est toujours en cours de vérification.
Vidéos A la une
La prise d'otages dans un hôtel de Bamako est terminée. Que s'est-il passé exactement depuis vendredi matin ? Trois assaillants auraient débarqué à l'hôtel Radisson en criant "Allah akbar". Puis ils tirent et blessent deux vigiles. Un des otages raconte qu'il pensait que les coups de feu étaient "des pétards". Vers 9h30, l'assaut est donné par les forces spéciales. Récit.
Vidéos A la une
Les forces spéciales françaises sont intervenues à 14h00, en appui aux forces maliennes. "Ils ont été opérationnels, je tiens à leur rendre hommage" a déclaré au 20 heures de TF1, Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense.
Vidéos A la une
La prise d'otages de vendredi au Radisson de Bamako est le deuxième attentat meurtrier depuis le début de l'année. 140 personnes ont été bloquées dans l'hôtel. Certaines d'entre elles auraient, selon un haut responsable du pays, été libérées après avoir récité des versets du Coran. Les jihadistes d'Al-Mourabitoun ont revendiqué sur Twitter l'attaque.

Pages

Publicité