Vidéos A la une
Selon une étude de la fondation Thomson Reuters, Paris est à la onzième place des capitales mondiales où les transports en commun sont dangereux pour les femmes. Les militantes d'Osez le féminisme se saisissent du problème et proposent aux femmes de se réapproprier le métro. Jeudi soir, elles ont organisé une fête dans le métro parisien pour dénoncer les agressions physiques ou verbales qui poussent les femmes à adapter leur comportement. Et pour sensibiliser les agents de la RATP, elles ont détourné avec humour certains affichages de sécurité.
Publicité