Vidéos A la une
Trois jours après l'attentat à Nice, la classe politique française est divisée. D'après Apolline de Malherbe, il n'y a pas eu d'unité nationale entre les politiques et actuellement, elle se dégrade. Les réponses du gouvernement face aux questions de terrorisme sont devenues classiques. L'état d'urgence est prolongé et l'opération "Sentinelle" est maintenue, mais cela n'a pas permis d'éviter ce massacre. Quelles solutions proposent les politiques ? Qu'attendent les Français ? - Bourdin Direct, du lundi 18 juillet 2016, sur RMC.
Vidéos A la une
Un militaire de l'opération Sentinelle a été légèrement blessé au cutter samedi soir, dans la gare de Strasbourg. L'homme, qui selon le soldat et ses collègues se serait exprimé en arabe, a réussi à s'enfuir et est activement recherché.
Vidéos A la une
La décision de François Hollande de revoir à la hausse le budget alloué aux armées a été le thème abordé par Pascal Perri, économiste, et Laurent Neumann, précédemment Directeur de la Rédaction de Marianne. En effet, à l'issue d'un Conseil de Défense réuni à l'Élysée, le Président de la République a tranché en faveur de l'Armée. Pour Laurent Neumann, cette décision lui a permis de conserver des allures de "protecteur de la Nation", ce que les Français affectionnent tout particulièrement.
Société
Le ministre de la Défense a dévoilé dimanche ce que coûte chaque jour à l’Etat l’opération site Sentinelle qui consiste à sécuriser les sites sensibles du pays.
Publicité