Revue du web
Avec Atlantico
Dans son dernier ouvrage, "Les vrais ennemis de l'Occident" (L'Artilleur), Alexandre Del Valle, affirme que si l’Occident s’est révélé incapable de combattre l'islamisme, son "vrai ennemi" extérieur et intérieur, cela n'a pas été le fruit d'une naïveté ou de la seule culpabilisation post-coloniale, mais découle d'erreurs stratégiques et de considérations économicistes qui ont abouti à des choix d'alliances "contre-natures" ou "contre-civilisationnelles".
Revue du web
Avec Atlantico
Dans son dernier ouvrage, "Les vrais ennemis de l'Occident" (L'Artilleur), Alexandre Del Valle, affirme que si l’Occident s’est révélé incapable de combattre l'islamisme, son "vrai ennemi" extérieur et intérieur, cela n'a pas été le fruit d'une naïveté ou de la seule culpabilisation post-coloniale, mais découle d'erreurs stratégiques et de considérations économicistes qui ont abouti à des choix d'alliances "contre-natures" ou "contre-civilisationnelles".
Revue du web
Avec La Tribune
Une vaste enquête menée par la Croix rouge internationale (CRI) dans 16 pays indique qu'au cours des 20 dernières années l'opinion publique a basculé sur la question de la torture. 36 % des interrogés pensent que la torture devrait être autorisée dans certaine situations contre 28% en 1999.
Vidéos A la une
En Mongolie, des milliers de nomades ont quitté la steppe pour rejoindre la capitale dans l'espoir de trouver du travail et d'offrir un meilleur avenir à leurs enfants. Mais sans succès. Livrés à eux-mêmes, les jeunes enfants sont déscolarisés, ne mangent pas à leur faim et sillonnent les déchetteries pour tenter de récupérer des objets qui pourraient les aider à survivre. Plusieurs ONG tentent de secourir ces enfants mais les aides financières ne sont pas suffisantes.
Vidéos A la une
L'ONG, Animal Defenders International s'est battue pour la libéré d'une trentaine de Lions, maltraités dans des cirques d'Amériques du sud. Ces animaux qui n'ont jamais eu la liberté de rugir sur la terre de la savane, ont repris le chemin de leur habitat naturel en Afrique. L'association a effectué le plus important transport aérien jamais organisé pour des animaux.
Vidéos A la une
Une Australienne travaillant avec une ONG en Afghanistan a été enlevée jeudi dans l'est du pays, probablement par des talibans ou des jihadistes de Daech. Le ministre des Affaires étrangères Julie Bishop a indiqué que les autorités s'efforçaient d'obtenir la libération de Katherine Jane Wilson, mais a insisté sur le fait que l'Australie avait pour politique de ne pas payer de rançon pour les otages.
Vidéos A la une
Christel Pernet était l'invité du 12/14 sur LCI pour parler de son association dont elle est fondatrice, "Les puits du désert". L'ONG a pour but de construire un puits et d'apporter de l'eau dans le désert nigérien. Elle raconte l'incroyable histoire qui l'a mené à lutter pour ce projet.
Vidéos A la une
Cet ours vous fera forcément sourire : il retrouve la liberté et se donne à fond dans une piscine. Trop mignon !
Vidéos A la une
Moussa Ibn Yacoub, membre de l'ONG musulmane Baraka City, emprisonné au Bangladesh depuis fin décembre pour "activités suspectes", a été libéré dans l'attente de son éventuel procès. Le jeune homme de 28 ans, originaire de Montreuil, a enregistré un message qu'il a posté sur son compte Facebook à l'attention des personnes qui l'ont soutenu pendant sa détention.
Vidéos A la une
Elise Boghossian, acupunctrice pour l'association Shennong et Avicenne, vient en aide aux migrants dans le Nord-Pas-de-Calais. "Ce sont des gens qui vivent dans un tel état de précarité et de détresse qu'on a décidé de venir avec un bus médicalisé", explique-t-elle. "Les enfants mangent avec les rats", témoigne-t-elle.
Vidéos A la une
Réunis à Amsterdam pour discuter de l'avenir de l'espace Schengen, les ministres de l'Intérieur européens ont été accueillis par un bateau dirigé par l'ONG Amnesty International remplies de poupées censées symboliser les réfugiés. Une manière de demander de ne pas fermer les frontières aux réfugiés. Un message qui ne semble pas sensibiliser les responsables politiques présents.
Vidéos A la une
L'ONG MOAS (Migrant Offshore Aid Station) basée à Malte a diffusé une vidéo de sauvetage en mer de dizaines de migrants en mer Égée datant du mois janvier. L'année 2016 est déjà celle des tristes records. 113 personnes ont trouvé la mort au cours des 3 premières semaines de janvier, ce qui représente plus que lors des mois de janvier 2014 (12) et 2015 (82) cumulés. 37 000 migrants ont rejoint la Grèce et l'Italie par la mer en janvier 2016, soit 10 fois le total de 2015. (Images: MOAS, EVN)
Vidéos A la une
L'ONG Rainfer s'occupe de la population de singes abandonnés sur le sol européen. Le parc, abritant 135 individus, est aujourd'hui menacé de...
Vidéos A la une
Des milliers de Pères Noël qui font la course. Cette scène insolite s'est déroulée dimanche à Moscou, la capitale russe. L'événement était organisé par une association et visait à récolter des fonds en faveurs des enfants hospitalisés. Chaque participant offrait une dizaine d'euros pour courir les 10 km, en échange de quoi il recevait un costume de Père Noël. Plus de 23000 euros ont pu être récolté grâce à cette initiative.
Vidéos A la une
Alors que Laurent Fabius, président de la COP 21, annonçait ce samedi un projet d'accord sur le climat, des milliers de militants écologistes...
Vidéos A la une
Les dirigeants pensent encore aboutir à un accord ambitieux, mais les ONG sont plus pessimistes. Elles ne croient pas à la limitation du réchauffement climatique à 1,5 degré, un objectif déjà largement insuffisant selon elles. Leurs militants restent mobilisés jusqu'au bout de la COP21, qui s'achève samedi, pour faire pression. "Le texte mentionne un objectif de réchauffement contenu à 1,5 degré, mais les propositions de réduction des émissions par les pays sur la table sont très loin de cet objectif", a dénoncé Jérôme Frignet, de Greenpeace France.
Vidéos Insolite
"On n'a jamais été aussi prêts du but mais on se retrouve face à un carrefour. Il y a encore beaucoup d'options contradictoires dans ce texte", affirme Fanny Petitbon, chargée de mission Plaidoyer chez CARE France. "On a vraiment besoin de l'engagement des Etats sur l'objectif de limitation du réchauffement climatique à maximum 1,5 degré"
Vidéos A la une
L'enregistrement de Greenpeace en tant que société a été annulé dans un Etat indien, ce qui remet en cause son droit de travailler sur l'ensemble du territoire. Greenpeace est à couteaux tirés avec le gouvernement nationaliste de Narendra Modi. Elle lui reproche les dommages environnementaux causés par la grande dépendance du pays au charbon, la déforestation et les projets nucléaires. En avril, le gouvernement avait déjà gelé les avoirs bancaires de l'ONG environnementale. Avec AFP
Vidéos A la une
L'hôpital de Médecins sans Frontières à Kunduz en Afghanistan en flamme et partiellement détruit. C'est le résultat d'une frappe de l'OTAN la nuit dernière. Un bombardement qui coûte cher à l'organisation internationale. Le derbier bilan fait état d'au moins 16 morts et près de 40 blessés selon MSF. De nombreux patients et membres du personnel manquent toujours à l'appel. Une centaine de personnes se trouvaient à l'intérieur au moment de drame. Selon l'OTAN, une frappe américaine serait en cause et l'hôpital, un dommage collatéral. Selon l'OTAN, une frappe américaine serait en cause et l'hôpital, un dommage collatéral. 'Dix à quinze terroristes se cachaient dans l'hôpital la nuit dernière et il a été attaqué explique un porte-parole du ministère afghan de l'Intérieur. Ils ont été tués, tous les terroristes ont été tués, mais nous avons aussi perdu des médecins. Nous ferons tout pour faire en sorte que les médecins soient en sécurité et fassent leur travail.' Le directeur des opérations de l'ONG s'est dit profondément choqué par cette attaque car les coordonnées GPS de l'hôpital étaient connues de toutes les parties en présence et que le bombardement s'est poursuivi plus d'une demi-heure après que l'ONG a prévenu Washington et Kaboul. Pour l'ONU, ce raid est 'inexcusable' et 'possiblement criminelle', a déclaré le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme Zeid Ra'ad Al Hussein. MSF réclame toute la lumière sur ce drame. L'Alliance atlantique a ouvert une enquête. Le Pentagone a confirmé qu'une 'enquête exhaustive' était en cours mais sans confirmer s'il a été mené par des forces américaines.
Vidéos A la une
Le centre de soins de Médecins sans Frontières à Kunduz en Afghanistan en flamme et partiellement détruit. C'est le résultat d'une frappe de l'OTAN apparemment accidentelle la nuit dernière. Un bombardement qui coûte cher à l'organisation internationale, il y a au moins 9 morts parmi le personnel de MSF et près de 40 blessés. Et de nombreux patients et membres du personnel manquent à l'appel. Le directeur des opérations de l'ONG se dit profondément choqué par cette attaque d'autant que les coordonnées géographiques du centre étaient connues de toutes les parties en présence. Le centre de traumatologie était submergé de blessés au moment du drame, après l'offensive lundi des forces de sécurité afghanes pour reprendre aux talibans ce verrou stratégique du nord de l'Afghanistan. Selon l'OTAN, une frappe américaine serait en cause. Elle visait des 'personnes qui menaçaient les forces de la coalition'. Une enquête a été ouverte.
Vidéos A la une
Une pyramide de chaussures s'élevait samedi à Paris sous l'action d'Handicap International. Le but : dire "non" au bombardement de civils et sensibiliser sur les ravages des armes explosives.
Magazine auto
Le codirecteur de l'organisation non gouvernementale a expliqué que le constructeur allemand avait été choisi pour être montré en exemple...
Vidéos A la une
Samedi 12 septembre, François Hollande s'est entretenu dans la matinée avec les représentants de plusieurs ONG (organisations non-gouvernementales) sur les questions de l'accueil des migrants.
Vidéos A la une
A Kaboul, en Afghanistan, une humanitaire allemande a été enlevée, lundi 17 août dans la matinée.
Vidéos A la une
Pour ce dernier numéro spécial, nous sommes au Conseil régional d'Île-de-France pour la remise des prix de la campagne citoyenne, thème fil rouge de l'émission. Invités : - Jean-Paul Brunier, président de Léo Burnett France - Ivan Pierens, directeur général de Windsor Paris
Vidéos A la une
Une vague de chaleur sans précédent s'est abattue sur l'Inde cette semaine. Les gens restent enfermés, le bitume des routes fond, les coupures...
Vidéos A la une
L'Etat islamique continue de semer la terreur en Syrie. Depuis la prise de Palmyre, l'organisation extrémiste aurait exécuté 217 personnes dans la cité antique, dont des familles entières selon une ONG.
Vidéos A la une
Le président russe Vladimir Poutine promulgue une loi permettant d'interdire des organisations étrangères considérées comme 'indésirables'. Leurs noms seront publiés prochainement sur le site du ministère de la Justice. Il s'agit selon les députés de la Douma de renforcer la lutte contre le terrorisme, l'extrémisme ou les organisations nationalistes, susceptibles de fomenter 'des révolutions de couleur', une référence aux mouvements pro-occidentaux ayant secoué plusieurs ex-républiques soviétiques depuis 1991. Quant à 'indésirable', le terme englobe tout ce qui menace 'les valeurs fondamentales de la Russie', la 'sécurité de l'Etat' et la défense. Cette nouvelle loi s'ajoute à celle déjà votée en 2012 qui oblige les ONG recevant un financement étranger et ayant une " activité politique " à s'enregistrer en tant qu'" agent de l'étranger ". L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) s'est inquiétée d'une " formulation vague " du texte qui pourrait permettre aux autorités russes de cibler aussi les entreprises étrangères. Les Etats-Unis ont de leur côté craint que cette loi ne restreigne le travail de la société civile en Russie. Avec AFP
Vidéos A la une
Couper le lien entre les minerais et le financement des conflits, c'est l'ambition affichée d'un projet de réglementation qui sera soumis au vote du Parlement européen ce mercredi. En réalité, on en est encore loin. Ce que dit ce projet, c'est que les fonderies et les raffineries européennes travaillant l'étain, le tantale, le tungstène et l'or devraient certifier qu'elles n'enrichissent pas les groupes armés, notamment en Afrique. Aucune obligation en revanche pour les entreprises en aval qui fournissent les minerais. Quant aux importateurs européens, ils seraient seulement soumis au devoir de diligence s'ils le souhaitent. Par ailleurs, la liste des minerais et métaux concernés est loin d'être exhaustive. Pourraient s'y ajouter les diamants, les rubis ou encore la cassitérite. Pour de nombreuses ONG et la gauche européenne, c'est donc insuffisant. Mais le Parti populaire européen, premier parti au Parlement européen, est favorable à une proposition qui ne soit pas trop contraignante pour les entreprises. A l'origine de ce projet, il y a eu le cri d'alarme du Prix Sakharov Denis Mukwege, un Congolais originaire du Kivu, région où les minerais de sang alimentent les conflits entre groupes armés.
Vidéos A la une
Après le deuxième séisme qui a touché le Népal, Handicap International a fait le point sur la situation.

Pages

Publicité