Vidéos A la une
Olivier Falorni, le député du Parti radical de gauche, est revenu mercredi dans BFM Story sur les difficultés financières rencontrées par Daesh. L'organisation terroriste "perd du terrain géographiquement, militairement mais aussi financièrement", a estimé le membre de la mission d'information parlementaire sur les moyens de Daesh. "L'actif de l'organisation terroriste est estimé à 2.000 milliards de dollars. Il repose sur un certain nombre de financement. Le pétrole, mais on voit que ça baisse. Faute de ressources, Daesh est de plus en plus dans l'extorsion", a-t-il expliqué.
Vidéos A la une
"Il faut retirer l'agrément de Civitas car je ne veux pas - un jour dans un bureau de vote de la république - avoir à choisir entre un candidat salafiste et un candidat intégriste", a demandé mercredi Olivier Falorni. C'est avec "stupeur" que le député des radicaux de gauche a appris que l'institut Civitas, proche de l'extrême droite catholique, était désormais reconnu comme éligible au financement des partis politiques. "Il n'y a pas de procédure d'agrément. C'est un dispositif déclaratif qui conduit les partis politique à déclarer en préfecture la création de ces organisations", lui a rappelé le ministre de l'intérieur Barnard Cazeneuve.
Vidéos A la une
L'association de défense des animaux L214 a diffusé mardi des vidéos choquantes de maltraitances infligées à des animaux dans un abattoir du Pays basque, un nouveau scandale qui a poussé le ministre de l'Agriculture, à ordonner des inspections dans l'ensemble des abattoirs de France. "Ça commence à bien faire", a réagi le député Olivier Falorni, apparenté au groupe des radicaux de gauche, président de la future commission d'enquête parlementaire "sur les conditions d'abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français". Jugeant qu'il s'agissait de "sadisme", il estime qu'il faut se demander si le problème n'est pas "structurel". On peut imaginer que sa commission se rendra sur le terrain. "Je ne dis pas que nous ne ferons pas des visites inopinées", a-t-il indiqué.
Vidéos A la une
Olivier Falorni ne mâche pas ses mots à l'égard de Thomas Thévenoud. Le retour du député exclu du gouvernent est non seulement "scandaleuse", mais aussi "minable", selon le député de Charente-Maritime qui dénonce le "spectacle du parlementaire qui vient pointer". Il rappelle: "Nous devons être présents le mercredi matin pour toucher des indemnités".
Politique
Le député PRG Olivier Falorni s’est une nouvelle fois attaqué à la ministre Ségolène Royal. Selon lui, son ex-rivale aux élections législatives de 2012 se contenterait de "faire des annonces ébouriffantes".
Vidéos Insolite
Ce vendredi 4 avril dans Le Petit Journal de Canal+, Yann Barthes a diffusé tout l’enregistrement d’un entretien téléphonique entre Gérald Dahan et le député Olivier Falorni où l’imitateur se faisait passer pour le Premier ministre...
Vidéos A la une
Rencontre avec Olivier Falorni, député de la Charente Maritime. Après le drame que sa mère atteinte du cancer a vécu il y a trois ans, Olivier Falorni a décidé de militer pour l'instauration...
Vidéos A la une
Le député du groupe radical, Olivier Falorni, a interpellé Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales et de la santé, sur l'euthanasie ce mardi 17 décembre à l'Assemblée nationale. A cette occasion, il a évoqué la fin de vie de...
Vidéos A la une
Tandis que les socialistes se réunissent à l'université d'été, l'ancien organisateur rochelais en est banni. Pour cause: il s'agit d'Olivier Falorni, le dissident, tombeur de Ségolène Royal...
Politique
Oliviers Falorni, le député de La Rochelle s’est une nouvelle fois attaqué à Ségolène Royal en déclarant que les dirigeant PS qui avaient pleuré sa défaite aux dernières législatives étaient en réalité "contents".
Publicité