Revue du web
Avec l'Express
Pendant près de deux mois, les données personnelles et médicales d'un demi-million d'Australiens qui donnaient leur sang à la Croix-Rouge du pays ont fuité sur Internet. Il s'agirait d'une "erreur humaine".
Publicité