Vidéos A la une
Fleur Pellerin a réagi mardi à la polémique sur la revente de la chaîne de la TNT Numéro 23. Lors de la séance des questions au gouvernement, la ministre de la Culture et de la Communication a affirmé que "la spéculation met clairement à mal le système de financement de la création". Elle a aussi évoqué la possibilité pour le Parlement d'augmenter la taxe sur la revente des chaînes de télévision de la TNT, actuellement fixée à 5%. Fleur Pellerin a également relevé que les fréquences TNT sont des "biens rares", avant d'assurer que leur rachat est "soumis au contrôle des autorités de régulation". La ministre était interrogée par le socialiste Marcel Rogemont, qui a évoqué dans l'hémicycle une "transaction qui interroge" et qui constitue, selon lui, une "spéculation sur un bien public". La fréquence TNT de la chaîne Numéro 23 a été "accordée gratuitement" en juillet 2012, rappelle le député d'Ille-et-Vilaine, avant d'être mise en vente pour "88 millions avec seulement deux ans d'existence". Marcel Rogemont a également proposé l'inscription dans la loi d'une "durée minimale de détention" des fréquences TNT, afin d'éviter les reventes excessives.
Publicité