Société
La cour d’appel de Bordeaux (Gironde) a entamé ce mardi l’examen de l’instruction menée par le juge Jean-Michel Gentil dans l’affaire Bettencourt. En jeu : la nullité des procédures de mise en examen.
Publicité