A quelques semaines des élections municipales, l’association 40 millions d’automobilistes a lancé un site Internet pour permettre aux administrés de noter la politique de leur ville en matière d’automobile. Intitulé "Raconte-moi ta ville", celui-ci permettra ensuite de dresser un classement des meilleurs élèves dans ce domaine.

Votre ville en fait-elle suffisamment en matière d’automobile ? Les routes sont-elles bien entretenues ? Y-a-t-il suffisamment de places de stationnement dans les rues ?  Voici une idée des questions auxquelles les automobilistes de quelque 513 communes sont invités à répondre sur le site  "Raconte-moi ta ville". Lancé ce mardi par l’association 40 millions d’automobilistes, celui-ci a pour objectif de donner aux conducteurs la possibilité de noter la politique menée par leur municipalité en matière d’automobile. Selon Pierre Chasseray, le porte-parole de l’association, "Raconte-moi ta ville" permettra également de "mettre en lumière les villes qui sont de véritables laboratoires de bonnes idées". Et celui-ci de souligner qu’il "ne s’agit pas de voir ce qui ne fonctionne pas mais au contraire de valoriser ce qui marche".

Publicité
Un classement dévoilé juste avant les élections municipales Concrètement, les automobilistes qui se prêtent au jeu doivent attribuer une note comprise entre 1 et 5 pour chacun des six critères retenus par l’association. Il s’agit alors d’évaluer la fluidité du trafic, la signalisation, l’état des routes, le stationnement, l’intégration des routes dans leur environnement esthétique et l’alternative à l’automobile. 40 millions d’automobilistes précise par ailleurs que toutes les communes de plus de 20 000 habitants peuvent être notées sur ces critères. Au total, 513 villes sont donc concernées. D’ici quelques semaines et juste avant le premier tour des élections municipales,  l’association traitera les résultats pour établir un classement des villes qui ont auront récolté les meilleurs notes. Un prix sera même remis à la grande gagnante.

Vidéo : les embouteillages, une contrainte coûteuse pour les automobilistes et l'Etat