Chercher une place de pour se garer, c’est agaçant. Mais quand on sait combien de temps nous passons à scruter le moindre mouvement de roue d’un véhicule, histoire de lui prendre sa place à peine aura-t-il fait quelques mètres, c’est encore plus déconcertant.

A la question : combien de temps passez-vous en moyenne chaque semaine à la recherche de places de stationnement ? Certains vous répondront 30 minutes. D’autre, à l’instar des Parisiens, vous rétorqueront qu’ils peuvent mettre jusqu’à une heure par jour pour parvenir à trouver une place de stationnement. Mais qu’en est-il à l’année ? Et qu’en est-il à l’échelle d’une vie entière ? Selon une étude Harris Interactive parue ce mardi, il semblerait qu’en cumulant ce temps de repérage hebdomadaire "à l’échelle d’une vie, cela représente 2 mois et demi à tourner en rond au volant de son véhicule".

A lire aussi : Comment éviter les PV de stationnement ?

Plus d’une heure par an

Réalisée en août dernier sur plus de 1 000 personnes, l’enquête (effectuée pour le compte de la société Ector, un service de voiturier destiné aux gares et aux aéroports) précise, par ailleurs, que pour la plupart des individus, cela revient à rechercher une place pour se garer plus d’une journée par an. Pour pallier cette perte de temps, les initiatives se multiplient et de nombreuses applications ont vu le jour. C’est le cas d’Ector justement. Cette société se positionne telle une alternative particulièrement innovante.

Publicité
Pour quelle raison ? Parce qu’elle a créé un robot-voiturier qui permet aux automobilistes de déposer leurs voitures à l’entrée des parkings des gares et des aéroports. Charge ensuite au robot (qui prend la forme d’un grand plateau) de trouver lui-même une place pour votre véhicule et de l’acheminer jusqu’à celle-ci. A quand une initiative similaire en ville ?

En vidéo - La révolution du stationnement