Vidéos à la une
Des "indices circonstanciés confirment l'implication d'un Français dans la décapitation de prisonniers syriens montrée dans une vidéo du groupe Etat islamique diffusée dimanche", a annoncé lundi le parquet de Paris. Dans le village d'enfance de Maxime Hauchard, à Bosc-Roger-en-Roumois, les habitants sont sous le choc et n'en reviennent pas.
Publicité