Vidéos Zapping
Revue de tweets sur Noël Mamère qui abandonne tous ses mandats politiques en juin.
Vidéos Alaune
La justice a annulé ce vendredi la déclaration d'utilité publique du barrage de Sivens. Noël Mamère déplore que cette décision soit si tardive et qu'il ait "fallu un mort". Le député écologiste de Gironde souhaite que les citoyens soient intégrés dans les futurs enquêtes d'utilité publique et espère une plus grande réactivité de la justice administrative. "C'est la preuve par l'absurde que des projets inutiles et imposés auraient dû être combattus par la justice administrative bien plus tôt, ça aurait évité cette mort tragique de Rémi Fraisse."
Vidéos Alaune
Le député de Gironde Noël Mamère a accusé ce mardi sur BFMTV le gouvernement, qui souhaite interdire la manifestation prévue ce jeudi à Paris, de "vouloir stigmatiser la CGT et criminaliser le mouvement social". Selon le maire de Bègles, Manuel Valls et ses ministres essaient de "faire basculer une opinion depuis trois mois favorables aux manifestants et aux salariés, qui défendent leur dignité et leur statut au sein de l'entreprise".
Vidéos Alaune
Les opposants à la loi travail et le gouvernement sont en plein marchandage depuis lundi pour savoir si la manifestation prévue jeudi à Paris sera autorisée ou non, et sous quelle forme, après les violences qui ont émaillé celle du 14 juin. La position du gouvernement est "un aveu de faiblesse" pour le député écologiste Noël Mamère qui se dit "accablé" par le gouvernement qui veut "criminaliser le mouvement social". Il rappelle qu'il y "a toujours eu des casseurs dans les manifestations". "On n'a pas à bricoler le droit de manifester", plaide-t-il. "J'incite tous les responsables politiques et syndicaux à passer outre les interdictions de ce gouvernement et exercer leur droit de manifester comme la constitution les y autorise."
Vidéos Alaune
A l'Assemblée nationale, la droite vient au secours du gouvernement face aux grèves empêchant les ravitaillements pétroliers des stations-service. Elle apprécie particulièrement l'intervention des forces de l'ordre pour dégager les accès aux raffineries et aux dépôts de carburant. Mais de nombreux députés de tout bord jugent plus sévèrement le gouvernement, qu'ils considèrent comme le responsable de la situation actuelle. Les députés frondeurs du PS, les écologistes et ceux du Front de Gauche ont déjà promis de faire passer une motion de censure en seconde lecture.
Vidéos Alaune
Noël Mamère, député de Gironde, vient présenter sur LCI son livre "Contre Valls, réponse aux néoconservateurs". Dedans, il y décrit un homme au comportement qui agace et qui pense sans cesse être entouré d'ennemis. Une stratégie qui rend la conciliation entre les différents camps délicate alors qu'elle pourrait se résoudre, selon le député EELV.
Vidéos Alaune
Invité de BFM Story ce vendredi, Noël Mamère a tiré à boulets rouges sur Emmanuelle Cosse en déclarant qu'elle "contribue à ruiner la parole politique". "Les militants doivent avoir un profond sentiment d'abandon, d'être abandonnés par celle qui était censée incarner notre projet de société", a-t-il affirmé, ajoutant le gouvernement à l'équation. Selon le député de la Gironde, "le président de la République et le Premier ministre considèrent que l'écologie est subalterne".
Vidéos Alaune
Manuel Valls a appelé à voter contre tout amendement qui réécrirait sa formulation de l'article 2 de la révision constitutionnelle portant sur la déchéance de nationalité pour les crimes et délits terroristes. "Vous êtes en train de nous soumettre à une forme de diktat comme s'il s'agissait d'être fidèle au serment que le président de la République aurait signé avec la représentation nationale le 16 novembre dans la sidération et l'émotion au lendemain des attentats du 13 novembre", a réagi Noël Mamère à l'Assemblée nationale.
Vidéos Alaune
Noël Mamère a déclaré que le gouvernement Valls "avait le goût des bottes qui claquent" à l'Assemblée nationale ce vendredi. Dans BFM Story, le député écologiste a maintenu ses propos, affirmant que le Premier ministre "joue l'autoritaire et est en train de montrer des formes de bonapartisme". "Il veut que tout le monde soit derrière lui au nom d'une sorte de pacte passé avec le président de la République au lendemain des attentats", a déclaré Noël Mamère en évoquant le "serment de Versailles". Il considère que la révision de la constitution est un recul des libertés des français et ouvre la porte à une "société de la suspicion".
Vidéos Alaune
Le projet de révision constitutionnelle a été l'occasion d'une nouvelle passe d'armes entre Manuel Valls et Noël Mamère vendredi. Evoquant "un débat nauséabond", Moël Mamère a lancé: "vous êtes en train d'armer une bombe à fragmentation" visant de fait les binationaux". "De grâce, n'introduisez pas le ver raciste dans le fruit", a demandé le député écologiste de Gironde, mentionnant le soutien de l'extrême droite à la déchéance. "La constitution n'est pas un texte fourre-tout où l'on range les petites humeurs d'un gouvernement qui aime le bruit des bottes qui claquent", a-t-il envoyé. "Il y a tellement d'excès, tellement d'insultes dans vos propos", lui a rétorqué Manuel Valls. "Vous ne souhaitez pas cette 'union sacrée', ce rassemblement" et "nous n'avons pas la même conception de la France", a-t-il cinglé. "J'ai déjà eu l'occasion de vous le dire que nous n'avions plus grand chose à faire ensemble".
Vidéos Alaune
Noël Mamère a présenté vendredi une motion de renvoi en commission et attaqué vivement les choix de l'exécutif lors du premier jour d'examen du projet de révision constitutionnelle à l'Assemblée. "Vous êtes en train d'instituer la présomption de responsabilité. Comme dans le film "Minority report", vous créez les conditions d'une société de suspicion", a accusé le député écologiste. "Avec ce projet de loi monsieur le Premier ministre, vous vous transformez il faut le dire en pompier pyromane", a-t-il également lancé. "C'est le finalement le Front national qui nous révèle le sens de votre loi".
Vidéos Alaune
Une passe d'arme entre l'écologiste Noël Mamère et le Premier ministre a eu lieu mardi au sujet de l'extension de la déchéance de nationalité, lors de la première séance de questions au gouvernement de l'année. "Apres le tournant social libéral, les aventures militaires, vous êtes en train d'enfoncer un clou de plus sur le cercueil de la gauche", a lancé Noël Mamère. "Vous ne comprenez rien, ni à la France ni à la gauche", lui a répliqué Manuel Valls
Vidéos Alaune
Echange très violent, mardi, lors de la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale. Le député écologiste Noël Mamère a violemment attaqué le gouvernement sur sa volonté de faire entrer la déchéance de la nationalité dans la révision constitutionnelle.
Vidéos Alaune
Scrabble, Docteur Maboul, Monopoly, Cluedo, Uno... Bien plus qu'un passe-temps, les jeux de société font le bonheur de nombreuses de familles en France. Les favoris ne sont pas forcément les plus récents. Dans les magasins, les plus novateurs ne sont pas les plus vendus. La préférence est donc pour les jeux dits "trans-générationnels". Avec près de 15 millions de boîtes vendues chaque année, les Français sont les champions du monde dans ce domaine.
Vidéos Alaune
Le député EELV de Gironde était l'invité d'Audrey Crespo-Mara sur LCI, ce lundi à l'occasion de l'ouverture de la Conférence sur le climat à Paris.
Vidéos Alaune
MOTS POLITIQUES. La proposition de Manuel Valls d'une fusion des listes PS et LR en cas de victoire du FN au premier tour des régionales a lancé un débat national. Si Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l'Assemblée, le défend sur Europe 1, le député Vert Noël Mamère l'attaque de front sur France Info en l'accusant de vouloir détruire la gauche. Au Front National Florian Philippot comme Marion Maréchal-Le Pen profitent de cette pagaille pour tirer leur parti. La nièce de la présidente du FN déclare par exemple sur RTL : "Manuel Valls ferait mieux de conserver son temps, son énergie, sa salive, a essayer de régler les problèmes des Français".
Politique
C’est en tout cas ce qu’estime Claude Bartolone. Selon lui, Noël Mamère devrait même s’excuser pour les propos qu’il a tenus vendredi au sujet du dramatique accident de car qui a eu lieu à Puisseguin en Gironde. Retour sur cette affaire.
Vidéos Alaune
Au lendemain de la collision mortelle entre un bus et un camion en Gironde, le maire de Libourne, commune voisine de Puisseguin et Petit-Palais, revient sur la polémique qui a éclaté sur la dangerosité des routes secondaires et départementales lancé par Noël Mamère. Selon lui, "ce n'est pas du tout la préoccupation du moment". Il ajoute que "toute la population a été outrée, venant qui plus est, d'un parlementaire qui est d'origine libournaise".
Vidéos Alaune
Interrogé par BFMTV sur la collision entre un camion et un bus à Puisseguin, qui a causé au moins 42 morts ce vendredi, Noël Mamère a pointé du doigt la multiplication des transports par autocar avec la loi Macron. "Si on accepte la multiplication des circulations des transports par autocar sur des routes qui sont en mauvais état, on aura d'autres accidents, d'autres déconvenues et d'autres drames", a affirmé le député EELV, originaire de Libourne à quelques kilomètres des lieux de l'accident.
Vidéos Alaune
Noël Mamère réaffirme la position des écologistes qui demandent depuis longtemps que le parlement puisse se prononcer en matière de politique étrangère alors que députés et sénateurs débattent, mais sans voter, de l'engagement militaire français en Syrie et des frappes aériennes contre Daesh que François Hollande juge nécessaires. Le député écologiste qualifie la position du Président de "gesticulation à usage interne" "pour rassurer les Français" er remarque que les avions Français n'inteviennet pas dans les zones contrôles par l'Etat syrien. "Chaque jour qui passe, Bachar reprend une sorte de légitimité, devient en quelque sorte incontournable", regrette-t-il.
Vidéos Alaune
Invité d'Audrey Crespo-Mara sur LCI, le député-maire de Bègles Noël Mamère a commenté le risque de scission chez Europe Ecologie Les Verts. "Politiquement, nous ne pesons plus beaucoup", a-t-il constaté, évoquant le rendez-vous raté de 2009.
Vidéos Alaune
Selon Noël Mamère, la France est devenue ces dernières années "le troisième marchand d'armes au monde". "On n'a pas à se féliciter d'être devenus des VRP de la mort", indique le député EELV de Gironde, au sujet de la vente des avions Rafale à l'Egypte. Ils ont été vendus à "un dictateur ", regrette Noël Mamère.
Vidéos Alaune
24 avions Rafale français ont été vendus à l'Egypte. Pour Jean-Yves le Drian, "c'est la marque d'une confiance de l'Egypte envers la France". Le ministre de la Défense a salué "l'excellence de nos entreprises", tout particulièrement dans le domaine naval et de l'aviation.
Vidéos Alaune
Le Forum économique mondial, souvent boudé par les chefs d'État français, accueille vendredi François Hollande. Pour Noël Mamère, député-maire de Bègles, la présence du président de la République n'a rien de choquant "à condition qu'il défende une économie réorientée vers la transition écologique".
Vidéos Alaune
Noël Mamère, député écologiste de Gironde, était l'invité de Nathalie Levy dans News & Compagnie sur BFMTV. Un décryptage original de l'actualité du jour avec le Zap de Tatianna Renard-Barzach, l'actu qui fâche et le Billet d'Emmanuel Lechypre.
Vidéos Alaune
Noël Mamère, député écologiste de Gironde et Frank Tapiro, publicitaire, étaient les invités de Nathalie Levy dans News & Compagnie sur BFMTV. Un décryptage original de l'actualité du jour avec l'édito "on se dit tout" de Laurent Neumann.
Vidéos Alaune
Jean-Jacques Bourdin recevait Noël Mamère, député de la Gironde et maire de Bègles, ce mardi sur BFMTV et RMC. Interrogé sur la position politique d'Éric Zemmour, le député a estimé que son livre, "Le Suicide français", était "une sorte de passerelle" entre Jean-Pierre Chevènement, Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan, ajoutant qu'Éric Zemmour "est un petit peu l'idiot utile de Marine Le Pen".
Vidéos Alaune
Bernard Cazeneuve s'est défendu, affirmant que la mort de Rémi Fraisse, touché par une grenade, n'est pas une bavure. Pour Jean-Luc Mélenchon le ministre devrait quitter le gouvernement. Noël Mamère (EELV) estime quant à a lui que c'est "une affaire d'Etat".
Vidéos Alaune
Ce mardi, le Premier ministre, Manuel Valls, sollicite à nouveau le vote de confiance des députés à l'Assemblée Nationale. L'abstention s'annonce massive à l'image d'EELV. Selon Noël Mamère, député de la troisième circonscription de la Gironde, l'accord passé entre les Verts et le gouvernement en novembre 2011 est loin d'avoir été respecté.
Vidéos Alaune
La proposition de loi socialiste visant à interdire les OGM a été débattue mercredi 26 février en Commission. Déjà rejetée au Sénat, elle sera examinée en Avril par l’Assemblée qui...

Pages

Publicité